La réaction tardive des pays touchés par la crise — Oeufs contaminés

13 Août, 2017, 00:45 | Auteur: Lynn Cook
  • EN VIDEO- Scandale des œufs contaminés la France également touchée

Franceinfo fait le point sur cette nouvelle crise sanitaire. En France, le ministère de l'Agriculture affirme que la France n'est "à ce jour" pas touchée par la contamination.

Entre le 16 avril et le 2 mai, un premier lot de 196 000 œufs contaminés en provenance de Belgique a été mis sur le marché français.

"L'entreprise et les deux dirigeants (...), le négociant néerlandais, le fournisseur belge et son propriétaire sont soupçonnés d'avoir mis la santé publique en danger en fournissant ou en appliquant le produit fipronil dans les hangars avec des poules pondeuses", a fait savoir la justice néerlandaise de son côté pour justifier ces arrestations.

Aux Pays-Bas, les opérations sont menées par le service d'investigation de l'agence alimentaire NVWA.

Les produits transformés contiennent-ils des œufs contaminés?

Tous les œufs néerlandais ont été retirés de la vente en Allemagne et en Suisse. Un reproche également signifié par le ministre belge de l'Agriculture, mercredi, qui déclarait que les Pays-Bas, l'un des plus gros exportateurs d'œufs au monde, avaient détecté depuis novembre 2016 la présence de fipronil dans des œufs, d'après un rapport publié par une agence néerlandaise de sécurité alimentaire. Dans un entretien du ministre allemand de l'agriculture Christian Schmidt avec le quotidien Bild, "quelqu'un a clairement procédé avec une énergie criminelle pour frelater (des œufs) avec un produit interdit". Au final (presque) tous les produits des grandes marques de distribution contiennent ces ovoproduits.

Bruxelles, Belgique | AFP | samedi 12/08/2017 - La crise des oeufs contaminés dépasse désormais les frontières de l'Europe, avec des produits identifiés à Hong Kong selon la Commission européenne qui a convoqué les pays de l'UE concernés et leur demande d'arrêter de se rejeter mutuellement la faute. Au niveau national, les Marocains ne risquent rien car le Royaume n'importe pas d'œufs, mais en exporte. Pour un enfant de 3 à 10 ans pesant en moyenne 25 kg, cette valeur est estimée à trois œufs par jour. "Du matériel compromettant a pu être saisi et, pour l'instant, dans le dossier il y a encore 26 suspects", a indiqué Sylvie Van Badel, porte-parole du parquet d'Anvers, au micro de Céline Praile pour Bel RTL. C'est impensable. Il y a une volonté de ne pas chercher. "Vous imaginez, les ovoproduits sont utilisés dans la plus part des produits finis commercialisés, cela coûterait beaucoup trop d'argent si l'on devait retirer ces derniers de la vente".

Dans le même temps, ce scandale est en train d'exploser à l'échelle européenne. Les faibles concentrations mesurées dans les oeufs contaminés rendent toutefois le risque d'empoisonnement très faible.

"Les niveaux de contamination ne présentent pas de risque pour les consommateurs, mais en ayant connaissance du numéro de lot, s'ils préfèrent les détruire ou les écarter, ils en ont toute la liberté", a-t-il ajouté. "Des entreprises ont été trompées par leurs fournisseurs".

Recommande: