À quoi ressemble la nouvelle vie de Murielle Bolle — Affaire Gregory

11 Août, 2017, 00:48 | Auteur: Lynn Cook
  • Belmondo écrevisses et Paris Brest: la nouvelle vie de Murielle Bolle dans la NièvrePlus

Quelques semaines plus tôt, le cousin de Murielle Bolle, Patrick F. avait contacté la police de lui-même, pour révéler que Murielle Bolle avait été lynchée par sa famille pour qu'elle retire ses accusations envers son beau-frère Bernard Laroche. "Pour des raisons de discrétion, et pour ne pas que la voiture soit vue, je leur ai permis de la stationner dans un de mes garages". Impossible selon l'épouse du défunt, qui a assuré au Figaro que l'avocat était arrivé dans les Vosges le 8 novembre 1984, "soit deux à trois jours après la soirée en question". Egalement interrogé au sujet de l'affaire Grégory, le septuagénaire en livre une vision assez tranchée et estime que Murielle Bolle est victime d'une injustice. Murielle Bolle vit "seule dans un appartement de 55 mètres carrés environ, de 2 chambres, séjour, salle de bains et parquet, sans vis-à-vis avec vue sur la campagne", explique-t-il. Il lui achète de temps à autres des écrevisses, "son plat favori", préparés à la sauce américaine, de chez son ami restaurateur à Anost (Saône-et-Loire).

"Croyez bien que je ne lui demande rien. D'une manière générale, elle ne se lâche pas trop, elle ne se montre pas très expansive", confie cet ancien élu. "Ce matin-même [mardi], je lui ai achetée à la boulangerie des brioches et un Paris-Brest". "Je n'ai jamais voulu faire le buzz ou le mythomane" s'est défendu Patrick F., mais son incertitude a sérieusement entamé la force de sa parole dans cette affaire. Trente-deux ans que cela dure! Ancien élu et entrepreneur, il a déjà créé une maison d'accueil pour les enfants. Puis j'ai été maire, marchand de biens... Au Parisien, l'homme dit avoir exercer de nombreux métiers, qui l'ont conduit à prétendre connaître l'administration et les gens. "Quand j'ai appris que même l'Église avait refusé de l'héberger, moi qui ne suis pas l'abbé Pierre, je me suis posé des questions". Finalement, cela m'a semblé naturel de lui proposer cette solution d'attente. C'était un acte d'humanité.

Mais héberger un suspect dans une affaire criminelle d'une telle envergure pourrait être risqué pour la réputation de son hébergeur. "Je n'ai pas honte, prévient-il d'emblée". Plus l'enquête sera rapide, plus vite Murielle Bolle quittera la commune. "Soit elle retournera en prison, ce que je ne pense pas, soit elle retrouvera son chez-elle, ce que je lui souhaite." .

Recommande: