Scandale sanitaire: Aldi retire tous les oeufs de la vente en Allemagne

10 Août, 2017, 01:37 | Auteur: Jonathan Ford
  • Oeuf contaminés : nouveau scandale agroalimentaire en Europe

L'Allemagne a indiqué qu'au moins trois millions d'oeufs contaminés en provenance des Pays-Bas avaient été livrés sur son territoire et que des lots ont été distribués en France et au Royaume-Uni. Certains élevages ont eu recours à un antiparasitaire de la société Chickfriend, le Dega-16.

Les supermarchés néerlandais et allemands ont retiré jeudi de leurs rayons une grande quantité d'œufs contaminés à l'insecticide.

Considéré comme " modérément toxique " pour l'homme par l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le fipronil est dangereux pour les reins, le foie et la thyroïde. "La détection des oeufs contaminés était la plus haute priorité". Une enquête judiciaire vise une société néerlandaise de désinsectisation et son fournisseur belge, suspectés d'usage frauduleux du fipronil.

Des représentants des exploitations touchées aux Pays-Bas, en Belgique ou de Basse-Saxe (ouest de l'Allemagne) ont déjà annoncé qu'ils réclameraient des indemnités, une fois que les responsabilités auront été clairement établies. Il s'agit d'un insecticide régulièrement employé dans le domaine vétérinaire comme remède aux parasites, mais qui reste interdit d'utilisation pour le traitement des animaux de la chaîne alimentaire. Les premiers examens d'échantillons d'œufs menés par les autorités belges depuis début juin et publiés dans un rapport lundi 7 août, révèlent que les quantités de fipronil contenues dans les lots ne sont pas assez importantes pour menacer la santé des consommateurs. "Aucun risque n'émanait pour le consommateur".

Selon le ministère de l'Agriculture, les données de toxicité du fipronil sont connues: à l'état de traces, ce produit ne présente pas de risque pour la santé humaine. Les œufs ainsi contaminés ont été exportés.

"Les professionnels de l'amont (producteurs d'œufs) ont été informés et il leur a été demandé de vérifier leurs approvisionnements", rassure le ministère de l'Agriculture dans son communiqué. Le résultat de cette saisine est attendu pour la fin de la semaine.

La Belgique a dû attendre un mois avant d'obtenir des réponses à des questions posées à l'Agence de sécurité alimentaire néerlandaise au sujet de la contamination d'oeufs au fipronil, a déploré M. Ducarme en Commission à la Chambre.

Par ailleurs, deux autres établissements fabricant des produits à base d'œufs ont reçu 13 lots en provenance des Pays-Bas. Situés dans la Vienne et dans le Maine-et-Loire, ils ont acheté respectivement 30 000 œufs et 200 tonnes d'œufs. "Seules les analyses engagées permettront de déterminer si le niveau de contamination de ces produits est susceptible de présenter un risque pour la consommation", précise le ministère de l'Agriculture.

Recommande: