Une araignée dangereuse soupçonnée après des cas de névrose — Perpignan

09 Août, 2017, 00:12 | Auteur: Jonathan Ford
  • La recluse brune fait au moins quatre nouvelles victimes dans les P.-O.

Selon les médecins, l'araignée recluse brune, une espèce qui vit normalement outre-Atlantique, serait la coupable désignée.

Selon France Bleu, quatre patients présentant des piqûres infectées pouvant être accompagnées d'une nécrose se sont présentés à la clinique Saint-Pierre de Perpignan depuis le mois dernier. Mais provoque également la panique chez les arachnophobes.

Les victimes de ces spectaculaires et douloureuses piqûres décrivent tous les mêmes symptômes.

Les recluses brunes, logiquement présentes qu'en Amérique, font leur grand retour en France et particulièrement dans les Pyrénées-Orientales. "C'était tout violet. Et puis ça s'est infecté et j'avais un trou assez profond", décrit Laetitia, de Villelongue-de-la-Salanque, à France Bleu. Ça brûle, ça fait vraiment très mal " a témoigné Véronique.

Et elles sèment le trouble entre les médecins et les arachnologues. Le venin de cette araignée de la taille d'une pièce de vingt centimes, aussi appelée araignée violoniste, peut entraîner de graves lésions cutanées.

En effet, cette espèce sévit principalement aux Etats-Unis.

"Cette araignée n'a jamais été vue en France". Et d'ajouter: "De mémoire, un seul cas d'envenimation est répertorié en France, mais c'était une cousine européenne de l'araignée recluse".

La psychose est en train de gagner les Pyrénées-Orientales depuis le début du mois de juillet.

Pour l'arachnologue, les médecins font trop vite le raccourci.

Ainsi, pour Samuel Danflous, l'origine de ces nécroses repose sur d'autres hypothèses.

Pour ce spécialiste, les nécroses constatées dans les Pyrénées-Orientales pourraient "venir, par exemple, d'une piqûre d'une autre araignée et qui se serait surinfectée ".

Recommande: