Les syndicats de l'agriculture reçus à l'Élysée

08 Août, 2017, 01:15 | Auteur: Sue Barrett
  • Après la FNSEA dont la présidente Christiane Lambert a déjà été reçue en juillet à l'Élysée c'est au tour des autres syndicats d'agriculteurs d'être reçus à l'Élysée

"Sur le constat, on va être d'accord.", prévient toutefois le syndicaliste avant de renchérir qu' "il faudra une intervention forte de l'état et que l'on sorte de ces états généraux avec une loi qui impose à la grande transformation et à la grande distribution de répartir correctement ses marges avec les producteurs".

La Coordination rurale qui souhaite un "plan Marshall" pour l'agriculture, souhaite aussi demander à Emmanuel Macron d'intégrer le Haut conseil de la coopération agricole (HCCA) pour "lutter contre les dérives de certaines coopératives" qui "ne défendent plus les intérêts de leurs adhérents". Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, avait annoncé le transfert d'une partie des aides européennes du "pilier 1 " de la politique agricole commune (aides à l'hectare) vers le " pilier 2 " (développement rural, aide à l'agriculture de montagne, installation des jeunes agriculteurs, aide à la bio)".

Le chef de l'Etat, qui a promis de "permettre aux agriculteurs de vivre de leur métier", a ainsi signalé à des syndicats d'agriculteurs lundi qu'il s'impliquerait personnellement dans ces travaux.

La Confédération Paysanne a été reçue le même jour à 11h "pour parler des États généraux de l'alimentation ". De la grande distribution aux paysans en passant par les transformateurs, les consommateurs, les ONG et les syndicats agricoles, toute la filière est représentée. Le président Macron s'est, selon lui, montré " ouvert à une réouverture de la loi LME ", qui régit les négociations commerciales entre distributeurs et industriels. "Ce premier rendez-vous est l'occasion d'évoquer les États généraux de l'alimentation et de faire état des difficultés que traversent les jeunes agriculteurs".

Recommande: