La section antiterroriste saisie après l'arrestation d'un homme armé — Tour Eiffel

07 Août, 2017, 00:44 | Auteur: Lynn Cook
  • La section antiterroriste saisie après l'arrestation d'un homme armé — Tour Eiffel

L'homme a indiqué qu'il voulait "commettre un attentat contre un militaire et se dit en lien avec un membre de l'État islamique qui l'aurait encourage a passer à l'acte".

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête, ouverte pour "association de malfaiteurs terroriste en vue de commettre des crimes d'atteinte aux personnes" et "tentatives d'assassinat sur personnes dépositaires de l'autorité publique".

L'incident, qui n'a fait aucun blessé, s'est produit vers 23h30 quand l'homme a franchi un premier portique en bousculant un agent de sécurité avant de brandir un couteau.

Des militaires en patrouille lui ont ordonné de poser son couteau à terre.

"Il s'agit du profil de quelqu'un qui a des antécédents psychiatriques et qui est sorti d'une antenne de psychiatrie fin juillet", selon la source proche de l'enquête.

De source proche de l'enquête, l'homme, un Français d'origine mauritanienne né en 1998, a crié "Allah akbar" ("Dieu est grand") et était armé d'un couteau qu'il n'a pas utilisé avant de se laisser arrêter. Il s'est exécuté sans opposer de résistance et a été immédiatement interpellé.

Le monument, qui arborait les couleurs du PSG jusqu'à 01 heure dimanche pour "saluer l'arrivée" de l'attaquant star brésilien Neymar à Paris, accueille ses derniers visiteurs jusqu'à minuit tous les jours et ferme ses portes à 00h45. Hospitalisé dans un service dédié depuis plusieurs mois, il était en permission de sortie du 4 au 6 août.

"Les forces de police présentes sur place ont procédé à une vérification complète du site et ont demandé son évacuation vers 00h30", soit un quart d'heure avant l'heure habituelle, poursuit le communiqué.

Recommande: