Le prix du pétrole azerbaïdjanais se vend pour 53,79 dollars

06 Août, 2017, 02:38 | Auteur: Aubrey Nash
  • WTI: Les cours ont profité de la baisse des stocks hier

Vers 10H15 GMT (12H15 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en octobre valait 52,58 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 22 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Le contrat septembre sur le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) a gagné 44 cents, soit 0,89%, à 50,15 dollars le baril. D'après un relevé effectué hier, les réserves de brut pourraient avoir reculé de 3,1 millions de barils, celles d'essence de 1 million de barils, et celles de produits distillés de 900 000 barils, selon la médiane d'estimations d'analystes compilées par l'agence Bloomberg.

"Le pétrole remonte alors que l'Opep et ses partenaires se réuniront pendant deux jours à Abu Dhabi en début de semaine prochaine".

"La croissance de la demande est robuste aux Etats-Unis, comme l'a montré le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Energie (DoE), mais elle augmente également dans le reste du monde", ont estimé des analystes. "Selon des données de presse, les exportations de l'Opep en juillet ont grimpé à un plus haut de l'année, malgré les efforts de l'Arabie saoudite, du Koweit et du Qatar, qui ont abaissé leurs exportations", ont noté les analystes de Commerzbank. La hausse de la production américaine inquiète les marchés alors même que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) semble peiner à limiter sa production, malgré l'accord de baisse des extractions trouvé avec d'autres partenaires, dont la Russie, fin 2016.

Recommande: