Législatives au Congo Brazzaville: un incident au deuxième tour

02 Août, 2017, 00:58 | Auteur: Lynn Cook
  • Législatives au Congo Brazzaville: un incident au deuxième tour

Quant à Poto-Poto, des électeurs ont été tabassés et des coups de feu ont été entendus. Mais, jusqu'en milieu de journée, l'urne ne contenait qu'environ une centaine de bulletins.

C'est sans parler des fraudes et des scènes de violences impliquant des militaires qui ont émaillé le vote dans certains quartiers de la capitale, notamment à Ouenzé où un candidat indépendant a finalement décidé de se retirer du vote devant la fraude flagrante.

Même son de cloche dans la 4 circonscription de Ouenzé, l'indépendant Ninon Ngouamba (38,54%) au 1 tour, affrontait le député sortant Jean-Jacques Malanda du PULP (29%), ainsi que dans la 3 circonscription de Moungali où Médard Moussodia du PULP (38%) au 1 tour rivalisait Gervine Aya Monea du PRL (37,12%). Une donnée importante puisqu'une partie de l'opposition et de la société civile ont appelé au boycott du scrutin et sachant que les chiffres pour premier tour n'ont pas été révélés. "Ils (les militaires, ndlr) sont rentrés par force pour voter avec des cartes d'électeurs, mais sans pièces d'identité", a décrié un militant d'un candidat lésé. "Jusqu'à quand? ", s'est désolé un autre.

Au Congo-Brazzaville, le deuxième tour des élections législatives et locales se tient ce dimanche 30 juillet, sans réel suspense. Elles marquent aussi la fin d'un processus qui a démarré en 2015 par un référendum et la présidentielle de 2016 marqués par la violence.

Recommande: