Tout va bien à la Maison Blanche, assure Donald Trump

01 Août, 2017, 23:04 | Auteur: Lynn Cook
  • USA-TRUMP

Nul ne sait si le financier new-yorkais, qui devait remettre de l'ordre dans une communication chaotique et amatrice, va quitter la Maison Blanche, ou s'il continuera à y travailler dans une autre capacité, précise le New York Times. Sa position était devenue intenable depuis les attaques publiques très violentes d'Anthony Scaramucci contre lui et la démission du porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, considéré comme son allié dans l'équipe présidentielle. Le jour-même où la Maison Blanche accueillait son nouveau secrétaire général, John Kelly, pour redonner de la sérénité à une administration désorientée, le sulfureux directeur de la communication de Donald Trump, à peine arrivé, a quitté ses fonctions.

En seulement dix jours en fonction, Anthony Scaramucci sera parvenu à défrayer la chronique.

Quelques heures avant l'annonce du départ de son directeur de la communications, Donald Trump avait réfuté toute idée de chaos lundi matin dans un tweet. "Je les virerai tous!", s'emporte Anthony Scaramucci, cité par le "New Yorker".

Surtout, Donald Trump a essuyé un échec humiliant au Sénat sur la réforme de la santé, incapable de se débarrasser comme il l'avait promis d'Obamacare, malgré un Congrès dont les républicains contrôlent les deux chambres. C'est ensuite Steve Bannon, le conseiller de Donald Trump proche de l'extrème-droite, qui a été la cible de son courroux: " Je ne suis pas Steve Bannon, je n'essaie pas de me sucer ma propre bi** ".

Toujours d'après le journal, il s'en prend ensuite de manière particulièrement grossière à Reince Priebus.

Le président a par ailleurs remercié Reince Priebus avec qui "nous avons beaucoup accompli ensemble" et dont il s'est dit "fier". L'agence de presse a utilisé des tirets pour censurer la description de M. Priebus par M. Scaramucci. Le président de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a pris la défense de Priebus, qui fait selon lui "un travail fantastique" à la Maison-Blanche. "Je n'essaye pas d'utiliser la putain de force du président pour améliorer mon image de marque.je suis ici pour servir mon pays ". "Je m'exprime parfois avec un langage fleuri, a-t-il écrit. Je vais m'abstenir dans ce domaine, mais je n'abandonnerai jamais le combat passionné pour le programme de @realDonaldTrump".

Recommande: