Radars : les surprenants chiffres de l'année 2016

30 Juillet, 2017, 01:31 | Auteur: Lynn Cook
  • Sécurité routière : les radars servent-ils encore à quelque chose 

Au total, 10 radars ont flashé moins de 100 fois l'année dernière. 6 radars ont flashé plus de 100 000 fois, tous disposés sur des axes très circulants.

S'ils ne flashent quasiment personne, ces radars sont pourtant présentés par la Sécurité routière comme un exemple de réussite du dispositif de lutte contre la vitesse au volant, " preuve que l'objectif n'est pas de générer des amendes, mais de susciter des comportements vertueux ".

C'est le nombre de fois où le radar situé sur l'A8 à Puget-sur-Argens (en direction de Menton) a flashé en 2016, selon le bilan 2016 du contrôle des radars automatiques de la Sécurité routière. La transformation du flash en avis de contravention est en augmentation, preuve d'une meilleure efficacité du système. Selon la Sécurité Routière, cette forte hausse est liée la multiplication des radars "chantiers" (placés aléatoirement sur les zones de travaux), des radars "double-sens" et des voitures radars.

920 millions de recettes. Sans oublier la forte hausse (+40,5%) des contraventions envoyées aux automobilistes étrangers maintenant que la France à élargi à 12 le nombre des pays collaborant à cet effet.

Quant aux 920 millions d'euros de recettes récoltés, ils sont à "comparer aux 3,4 milliards d'euros dépensés par l'Etat chaque année pour la sécurité routière", souligne la Sécurité routière.

Le bilan 2016 de l'activité des radars automatiques montre une forte augmentation par rapport à 2015. ETF: Equipements de terrain fixe, ETVM: Equipement de terrain vitesse moyenne (radars tronçons); ETD: équipements de terrain discriminants = discrimine véhicule léger et Poids lourd notamment.

Les radars autonomes déplaçables ont flashé 3,5 millions de fois. Pour ce qui concerne les radars fixes, l'appareil le plus efficace est installé sur l'A9, dans le sens Nîmes-Béziers et comptabilise 159.520 flashs. "Ils ne sont ni désactivés, ni déplacés", explique l'institution dans un communiqué.

Recommande: