Une fillette décède un an après avoir ingéré une pile au lithium

29 Juillet, 2017, 01:05 | Auteur: Jonathan Ford
  • Ambulance

Faustine, 3 ans, est décédée le 15 juillet après avoir ingéré une pile bouton au lithium.

Les parents vont porter plainte contre l'hôpital qui a pris leur enfant en charge. Ce geste aura entraîné de très graves séquelles chez Faustine. Lorsqu'ils l'ont emmenée aux urgences de l'hôpital femme mère enfant de Bron (Rhône), la fillette présentait des difficultés respiratoires. Une radiographie a permis de constater que la fillette avait en réalité avalé une pile au lithium. Mais l'état de la petite fille empire, une nouvelle radio est demandée et la pile est finalement détectée. La salive de l'enfant a en effet attaqué la structure de la pile, et le lithium qu'elle contient s'est répandu dans le corps provoquant de graves lésions, à tel point que la trachée et l'œsophage étaient reliés par une fistule. Le médecin estime par ailleurs que de nombreux jouets électriques vendus dans le commerce présentent un danger avec une pile bouton trop facilement accessible.

Pendant un an, Faustine est passée à de multiples reprises sur la table d'opération, à chaque fois pour des interventions lourdes, dans le but de réparer les dégâts causés par le lithium, rapporte le Dauphiné Libéré.

Un manque d'attention des urgences, dès le départ?

Si l'enfant a pu rentrer chez elle le 13, elle mourra deux jours plus tard.

Après une année quasiment ininterrompue d'hôpital, Faustine devait enfin revenir à la maison, ses parents ayant été formés à des machines permettant la poursuite des soins à domicile. "Elle s'est mise à cracher du sang". Ils se demandent si les choses auraient été différentes, si l'objet avait été détecté dès leur premier passage aux urgences. "Elle est partie en 10 secondes...", expliquent les parents, effondrés.

Le père et la mère de l'enfant ont décidé d'engager une procédure judiciaire pour comprendre pourquoi leur fille n'a pas pu être sauvée.

Recommande: