Le Premier ministre Nawaz Sharif destitué par la Cour suprême — Pakistan

29 Juillet, 2017, 01:07 | Auteur: Lynn Cook
  • AAMIR QURESHI  AFP  Archives

L'arrêt ordonne aussi à l'autorité anti-corruption de lancer une nouvelle enquête sur les soupçons pesant sur Nawaz Sharif. Il a toutefois déclaré de "fortes réserves" à cette décision judiciaire et utilisera "toutes les possibilités (que lui offrent) la Constitution et la loi".

Le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ) avait alors publié quelque 11,5 millions de documents secrets émanant du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca. L'affaire doit être bouclée dans les six mois, a souligné la Cour. La première fois remonte à 2012, lorsqu'elle avait condamné le Premier ministre de l'époque, Raza Gilani, pour outrage à la justice, car il avait refusé de rouvrir une enquête pour corruption contre le président d'alors, Asif Zardari. Le Premier ministre est soupçonné d'avoir caché la vérité sur les sociétés et biens immobiliers détenus via des holdings off-shore par ses enfants, ce qu'ils démentent vigoureusement. Il avait déjà été contraint à la démission en raison d'accusations de corruption en 1993.

Recommande: