La France ferme son unique centre de déradicalisation

29 Juillet, 2017, 00:19 | Auteur: Lynn Cook
  • L'unique centre de déradicalisation de France situé en Indre-et-Loire va fermerPlus

Son ouverture avait aussi déclenché la vive contestation parmi les riverains. "Malgré la compétence, la détermination et l'investissement des personnels du centre, qui ont démontré leur savoir-faire pour assurer une prise en charge pluridisciplinaire des bénéficiaires, l'expérience ne s'est pas révélée concluante". Tels sont les propos de Gérard Collomb dans un communiqué publié vendredi dans lequel il annonce la fermeture prochaine du centre de déradicalisation de Pontourny, en Indre-et-Loire.

Il n'accueillait plus de pensionnaires depuis février. Sauf que cette expérimentation a tourné au fiasco.

Ouvert en septembre 2016 et d'une capacité de vingt-cinq places, le centre de prévention n'accueille plus personne depuis février dernier.

D'autant qu'en janvier, l'un de ses pensionnaires avait été écroué pour avoir tenté de se rendre en 2016 en zone irako-syrienne, suscitant l'indignation.

Il y a quelques mois, l'éphémère ministre de l'Intérieur Bruno le Roux avait promis "une évaluation" de ce centre. "Le gouvernement étudiera la possibilité d'ouvrir des structures de petite taille pour y développer des solutions alternatives à l'incarcération" assure le ministère. "Le recrutement s'est heurté à des limites parce qu'il était difficile de trouver des volontaires dont les profils soient adaptés à cette prise en charge", explique Murielle Domenach, du comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation. "Les critères extrêmement restrictifs, visant à exclure toute personne ayant fait l'objet de condamnations pour violence ou de retour de théâtres d'opération, ont restreint le public", a-t-elle regretté. La sénatrice (LR) Catherine Troendlé, qui a participé au rapport sénatorial, a de son côté rappelé dans un communiqué que Pontourny avait "2,4 millions d'euros de coût de fonctionnement", une somme qui pourrait "servir utilement à la mise en place d'appartements éducatifs" par exemple.