Ankara nie avoir divulgué l'emplacement des positions américaines — Syrie

21 Juillet, 2017, 01:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Ankara nie avoir divulgué l'emplacement des positions américaines — Syrie

L'agence de presse turque Anadolu a dévoilé l'emplacement de dix sites des forces spéciales américaines et françaises en Syrie. L'organe de presse en question est même allé jusqu'à donner, dans certains cas, le nombre précis de soldats présents sur la dizaine d'installations militaires évoquées.

Elle évoque 200 soldats américains et 75 soldats des forces spéciales françaises dans un avant-poste à une trentaine de kilomètres au nord de Raqqa, capitale autoproclamée de l'organisation État Islamique (EI). Des révélations qui ont d'ores et déjà provoqué la colère des services américains.

Sans en authentifier la teneur, le Pentagone a vivement dénoncé la publication de l'article d'Anadolu, son porte-parole Adrian Rankine-Galloway estimant qu'elle exposait les forces de la coalition internationale anti-EI à des " risques inutiles ". Le Pentagone s'appuie en effet sur le YPG et d'autres groupes kurdes afin de lutter contre le groupe djihadiste au sol. Or ces milices sont le fer de lance de la coalition arabo-kurde des Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenus par le Pentagone.

La localisation d'installations militaires américaines en Syrie, où se trouvent des forces spéciales françaises, a été dévoilée par une agence proche du gouvernement turc. Pour cela, ils ont envoyé des armes aux Kurdes, mais cela inquiète Ankara qui craint que ces armes finissent aux mains du PKK.

Recommande: