"Pour Hulot, ce sera compliqué", craint Batho — Gouvernement

28 Juin, 2017, 01:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Pesticides : le gouvernement pourrait assouplir la réglementation

Déjà au cœur de tensions sous le quinquennat précédent entre le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et sa collègue de l'Ecologie Ségolène Royal, les pesticides divisent désormais le gouvernement Philippe. Dans un communiqué diffusé à mi-journée, le Premier ministre a appuyé les propos de Nicolas Hulot. Lors de la nomination de Nicolas Hulot, son ami Pascal Durant expliquait ainsi à Marianne que si l'ancien animateur d'Ushuaïa "voit qu'il perd tous les arbitrages qui sont pourtant inscrits dans le projet de Macron, il n'hésitera pas une seule seconde pour claquer la porte".

Les néonicotinoïdes, qu'est-ce que c'est? Mais, souligne Nadine Lauverjat, "même lorsque ces pesticides ne sont pas directement létaux, ils contribuent, en affaiblissant les insectes, à aggraver les autres facteurs".

Sous la dénomination de "néonicotinoïdes ", on trouve plusieurs substances actives. Il est révélateur de ce qui se passe dans les coulisses du pouvoir, comme si Bayer et Syngenta tenaient la plume. "Mais elles restent très utilisées pour les céréales à paille que sont l'orge ou le blé", affirme Axel Decourtye. Or, c'est méconnaître le fait que, souvent, la norme européenne est un minimum, et que les États membres ont la possibilité d'aller plus loin en terme de protection des consommateurs et des travailleurs.

La mesure prévoit d'interdire dès le 1er septembre 2018, avec des dérogations possibles jusqu'au 1er juillet 2020, les principales molécules de cette catégorie de produits accusés de contribuer au déclin des abeilles. " Les interdictions de néonicotinoïdes et l'épandage aérien ne seront pas levées", a-t-il lancé sur Twitter dans la matinée.

Nicolas Hulot sera-t-il toujours conforté par la tête de l'exécutif en cas de débats le concernant au sein du gouvernement?

Cette révélation intervient dans le cadre d'un document de travail interministériel que s'est procuré RMC, évoquant un assouplissement de la législation autour de l'utilisation des pesticides. La législation française "n'est pas conforme avec le droit européen " qui est plus souple, a déclaré M. Travert sur RMC/BFM TV, le ministre estimant que certains pesticides "n'ont pas de produit de substitution ". Tout en indiquant qu'un travail était en cours avec les autorités européennes, "la Commission européenne ayant émis certaines observations sur la réglementation française".

Stéphane Travert soulevait, en effet, un problème de conformité avec l'Union européenne, qui n'a pas formellement banni l'intégralité de ces pesticides.

Recommande: