PMA pour toutes les femmes: l'avis du Comité d'éthique attendu mardi

28 Juin, 2017, 03:07 | Auteur: Jonathan Ford
  • La PMA accessible à toutes les femmes:

C'est pourquoi la décision du Comité d'Éthique, prévue ce mardi, était particulièrement attendue. Le Comité national d'éthique aura mis quatre ans à rendre son avis. En France, elle est aujourd'hui réservée aux couples composés d'un homme et d'une femme en âge de procréer et qui souffrent d'infertilité ou qui risquent de transmettre une maladie grave à l'enfant.

Le CCNE insiste également sur la nécessité de mettre en place des campagnes pour promouvoir le don de sperme: si davantage de couples ont recours à la PMA, il faudra en effet davantage de donneurs.

La "PMA pour toutes", revendication de longue date des associations féministes et LGBT, était une promesse du candidat François Hollande.

"Il y aura des positions claires", l'avis du Comité sur cette question polémique "ne fera sûrement pas l'unanimité" et pourrait "déclencher des anticorps de part et d'autre", avait alors prévenu le professeur Jean-François Delfraissy, président du CCNE depuis janvier. " J'attendrai que le Comité national d'éthique ait rendu son avis pour pouvoir construire un consensus le plus large possible", ajoutait-il dans sa lettre ouverte aux personnes LGBT (lesbiennes, gays, bi et trans) du 16 avril. Les membres récalcitrants ont notamment invoqué les "conséquences pour l'enfant, le risque de marchandisation accrue et les conditions de faisabilité".

Maintenant que toutes les étoiles sont alignées, comment va réagir Emmanuel Macron? Le gouvernement va-t-il s'appuyer sur ses recommandations pour préparer une loi? Le rapport du comité propose de recourir à l'insémination artificielle, mais s'oppose à la gestation pour autrui (GPA) qui "induit des violences qui s'exercent sur les mères porteuses" selon le comité.

Ouvrir la PMA est une mesure véritablement féministe: c'est permettre aux femmes de fonder une famille quand elles se sentent prêtes, indépendamment de leur situation maritale ou professionnelle. L'avis favorable du CCNE est donc une bonne nouvelle pour toutes ces femmes qui, pour l'instant, doivent aller en Belgique, en Espagne ou en Grande-Bretagne pour accéder à la PMA.

" L'ouverture de la PMA à toutes les femmes permettrait de franchir un pas important pour l'égalité des droits entre tous et toutes", estime le HCE, instance nationale chargée de la protection des droits des femmes et de la promotion de l'égalité des sexes.

En revanche, le CCNE s'est dit défavorable à la légalisation de la Gestation Pour Autrui.

Présidente de la Manif pour tous, opposée à la PMA et à la GPA, Ludovine de la Rochère a indiqué que "cet avis allait à l'encontre de l'attente des Français" et qu'"Emmanuel Macron devait s'attendre à une contestation très forte si un projet devait être avancé".

Recommande: