Les policiers ne veulent plus garder le domicile de Marine Le Pen

27 Juin, 2017, 08:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Lundi 19 juin 2017 Hénin-Beaumont. Au lendemain du 2e tour des élections législatives,LP  Guillaume Georges

La surveillance de la maison de Marine Le Pen crée des problèmes dans les Yvelines. Absence de relève, journée harassante sous le soleil, gabegie d'effectifs. le syndicat de police Alliance dénonce l'emploi de policiers à temps plein pour garder la maison de Marine Le Pen.

Le syndicat Alliance estime que la surveillance continue de sa résidence de La Celle-Saint-Cloud, dans les Yvelines, gêne la bonne marche du service. Des doléances auxquelles s'ajoutent des conditions de travail qualifiées d'"inadmissibles". "Il a fallu intervenir pour qu'il leur soit fourni un véhicule climatisé". Mais elle confirme que cela fait 18 mois que les hommes de la sécurité publique surveillent la maison de la patronne du Front National, même lorsqu'elle est absente.

Recommande: