Cinq tours "évacuées immédiatement" pour risques d'incendie — Londres

27 Juin, 2017, 10:06 | Auteur: Lynn Cook
  • Instantanée de la vidéo du direct de l'intervention de Theresa May vendredi 21 juin

Vendredi soir, beaucoup avaient appris leur évacuation urgente. par la télévision, comme le montre notre vidéo au-dessus de l'article. "Je ne crois pas que puissions prendre des risques avec la sécurité de nos habitants".

"Être sûrs que ça soit bien fait" Le propriétaire, Manche Habitat, a pris des mesures dans la sécurité incendie qui ne datent pas d'hier. Il s'agit de permettre la réalisation de 'travaux urgents' de sécurité incendie. Du fait de l'absence d'annonce préalable, 83 d'entre eux ont refusé de quitter leur appartement.

L'incendie de la tour Grenfell à Londres, qui a fait au moins 79 morts la semaine dernière, est parti d'un réfrigérateur de la marque Hotpoint, selon la BBC, qui cite la police métropolitaine de la capitale britannique. 'Tout ce qui nous importe est de mettre les gens en sécurité, pendant que nous procédons à ces travaux urgents'. Les habitants ont été autorisés à revenir hier pour récupérer des affaires personnelles dans leurs appartements, sous la surveillance des pompiers. "On verra le coût ensuite", a déclaré Georgia Gould.

Peter Bertram, un vétéran de l'armée britannique, a lui été "choqué" par l'incident.

Cette démission fait suite aux excuses officielles présentées mercredi par Theresa May aux sinistrés pour la façon dont les autorités sont initialement venues en aide aux victimes, dans une tentative de diminuer les tensions avec la population locale.

Les survivants, les associations qui les soutiennent et l'opposition travailliste accusent les autorités locales de n'avoir pas, dans les premières heures, apporté aux survivants le genre de soutien matériel qu'elles auraient fourni à des sinistrés qui auraient été Blancs et de classes sociales supérieures.

Quelque 600 tours d'habitation en Angleterre ont un revêtement similaire à celui de la Grenfell Tower.

Fiona McCormack a souligné que la police allait "examiner la construction du bâtiment, sa rénovation" et la manière dont le revêtement de la façade a été installé. Des poursuites pour "homicide" ne sont pas à exclure, a-t-elle souligné.

Recommande: