Quand Santos s'agace sur les questions autour de Ronaldo — Portugal

26 Juin, 2017, 01:23 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Coupe des Confédérations Cristiano Ronaldo reprendrait bien une coupe

Les hommes du sélectionneur Fernando Santos ont dominé outrageusement leur sujet en première période avant de se faire bousculer en seconde période, mais sans trop concéder d'occasions. Son salaire s'élève à 11,5 millions d'euros par an.

Mais question titres, ce sont ceux des journaux qui l'ont rattrapé, sur un versant extra-sportif.

Cristiano Ronaldo est au centre d'une tempête médiatique, des médias portugais et espagnols spéculant sur son éventuelle envie de quitter le Real Madrid, car il se sentirait persécuté par le fisc espagnol -le Tribunal de Madrid a porté plainte mardi contre lui pour fraude fiscale présumée-. Ronaldo, manifestement peu concerné par ses ennuis judiciaires, cherche à en profiter avec un coup franc (25e) ou un passement de jambes dans la surface pour éliminer son défenseur avant de placer une frappe détournée par le gardien (32e). Il est là pour parler de jeu donc arrêtez avec ça.

"J'ai un pacte très simple avec mes joueurs, depuis le début, j'ai une très bonne relation avec eux: on s'est toujours dit que ce qui relevait de questions personnelles, ça restait en dehors de la sélection". Une situation qui pourrait pousser la star portugaise à faire ses valises vers un autre club. "Nous ne sommes favoris de rien, mais candidats".

La guerre des équipementiers fait rage durant cette compétition, avec quatre sélections du côté de Nike (Nouvelle-Zélande, Portugal, Chili, Australie), et trois sélections chez adidas (Russie, Allemagne, Mexique). Une rencontre où il devra peut-être se passer de Guerreiro, touché et contraint de sortir sur blessure après l'heure de jeu. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: