France : François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement

26 Juin, 2017, 01:53 | Auteur: Sandy Vega

Ce proche d'Emmanuel Macron, cité pour présider la commission de la Défense à l'Assemblée, s'est affiché lundi avec le président au salon du Bourget. Jusqu'à dessiner un système de financement illégal et pointer en creux la responsabilité de François Bayrou lui-même, président du MoDem rallié à Emmanuel Macron, nommé garde des sceaux le 17 mai. Sa nomination devrait être annoncée officiellement en fin de journée.

"Cette situation exposait le président de la République et le gouvernement".

Les démissions des deux derniers ministres MoDem du gouvernement portent à quatre le nombre d'"exfiltrés " pour cause d'affaires.

Le départ de Sylvie Goulard, qui fut adhérente du MoDem, avait mis la pression sur les deux autres membres du gouvernement issus du parti centriste, en particulier sur le Garde des sceaux François Bayrou, dont le Premier ministre avait assuré encore mardi matin qu'il avait " vocation " à rester au gouvernement.

A ce jour, au moins cinq députés ou anciens députés européens et une petite quinzaine d'assistants parlementaires sont concernés par l'affaire, au premier rang desquels Marielle de Sarnez et Sylvie Goulard, ministres démissionnaires du gouvernement Philippe.

Le nom de son remplaçant place Vendôme doit être annoncé lors de l'annonce du remaniement, ce mercredi 21 juin avant 18 heures.

Les eurodéputés centristes Sylvie Goulard et Marielle de Sarnez représentaient un ancrage européen, via le groupe politique ALDE.

Le Premier ministre souhaite " un gouvernement équilibré (...) avec des gens qui viennent de la droite, de la gauche, du centre, des gens dont la légitimité ne résulte pas d'un engagement partisan ". La numéro 4 du gouvernement a annoncé sa décision de ne plus "faire partie du gouvernement" en raison de l'enquête ouverte pour des soupçons d'emplois fictifs au Modem. Cette annonce, au lendemain de celle selon laquelle Richard Ferrand ne sera lui non plus pas reconduit à la Cohésion des territoires, laisse attendre un remaniement plus important que prévu.

Cet homme a confié que certains députés européens du MoDem se plaignaient même de ne pas pouvoir disposer de ces assistants qui étaient pourtant censés être à leur service. La seconde prendra la tête du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, fort de 42 élus.

Le nouveau gouvernement s'étoffe de sept membres supplémentaires et compte au total 29 personnes - 19 ministres et dix secrétaires d'Etat - et respecte la parité (14 hommes et 15 femmes) (voir liste complète).

Recommande: