Un glissement de terrain engloutit 46 maisons et fait 141 disparus — Chine

25 Juin, 2017, 02:23 | Auteur: Lynn Cook

Un glissement de terrain a causé la disparition de 141 personnes samedi 24 juin, en Chine, dans un village isolé de la province du Sichuan (sud-ouest), où les sauveteurs tentaient de dégager des survivants, rapporte ce matin Le Monde.

Le glissement de terrain a submergé un regroupement de 62 maisons ainsi qu'un hôtel dans le village de Xinmo, dans le comté de Mao, vers 6 h (heure locale), a indiqué le gouvernement de la province du Sichuan. La pluie, qui serait à l'origine du glissement de terrain, devrait continuer de tomber toute la journée, tandis que les débris de cet éboulement ont bloqué près de deux kilomètres de route dans cet endroit difficile d'accès et bouché le lit d'une rivière.

Autre difficulté: les victimes sont ensevelies sous "plusieurs dizaines de tonnes de roches", a estimé à la télévision Chen Tiebo, un capitaine de la police militaire dans la préfecture autonome tibétaine et qiang d'Aba, où s'est déroulé le drame.

Un plan d'urgence a été déclenché par les autorités, qui cherchent à estimer l'ampleur de la catastrophe, précise le communiqué.

Des images diffusées par la télévision publique montraient des secouristes et des villageois debout sur un large tas de boue et de pierre, en contrebas d'une longue pente raide. "C'est le plus gros glissement de terrain qui s'est produit ici depuis le séisme de Wenchuan" il y a neuf ans, a aussi déclaré à la télévision Wang Yongbo, un responsable local des secours.

Dans la province du Sichuan en Chine, un pan entier de montagne s'est effondré, ensevelissant dans sa course tout un village et ses habitants. Les arbres peuvent en effet contribuer à absorber l'excès de pluie et à prévenir les éboulements. "Après ce tremblement de terre, le massif avait été fragilisé".

Les glissements de terrain surviennent régulièrement dans les zones rurales et montagneuses de Chine, en particulier durant les fortes pluies.

Un énorme éboulement de terre et de boue rougeâtres s'était abattu fin 2015 sur une zone industrielle de la métropole de Shenzhen, frontalière de Hong Kong, faisant 69 morts. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: