Démission du gouvernement "dans la journée" — Législatives

22 Juin, 2017, 06:05 | Auteur: Lynn Cook
  • Edouard Philippe dans son bureau de vote du Havren ce dimanche matin

Deux démissions surprise, celle lundi du ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand, compagnon de route du chef de l'Etat dans sa conquête du pouvoir, et celle mardi de la ministre des Armées Sylvie Goulard, ont donné une toute autre dimension à l'événement.

Le Premier ministre Edouard Philippe a remis lundi, au lendemain de la large victoire du parti présidentiel aux élections législatives, sa démission à Emmanuel Macron qui l'a chargé de composer une nouvelle équipe, annonce l'Elysée.

Lui aussi était fragilisé par une enquête diligentée par la justice après la publication fin mai d'un article du Canard enchaîné qui révélait qu'en 2011, les Mutuelles de Bretagne avaient décidé de louer des locaux commerciaux appartenant à sa compagne, alors qu'il en était le directeur général.

De son côté, l'entourage de Richard Ferrand, interrogé par l'AFP, a "confirmé" qu'il avait "accepté" d'abandonner son portefeuille ministériel.

S'exprimant sur l'éventuel successeur de Claude Bartolone (PS) au perchoir de l'Assemblée, le porte-parole du gouvernement a estimé "qu'il y [avait] suffisamment de forces vives dans la République en Marche pour qu'on puisse s'appuyer sur une femme ou un homme qui viendra de notre majorité, qui [devrait] aussi animer au-delà de la majorité l'ensemble des groupes parlementaires de l'Assemblée", a-t-il dit.

Les ministres qui se présentaient aux élections législatives ont tous été réélus. Au contraire, selon un proche du Président de la République, Emmanuel Macron trouve que Edouard Philippe "fait le job".

"Il a toute les qualités pour ce poste clé, et a toute la confiance du président de la République".

Recommande: