La République En Marche! Prend Ses Quartiers À L'Assemblée — Législatives

21 Juin, 2017, 01:51 | Auteur: Sandy Vega

Le deuxième tour des législatives a eu lieu hier. Il s'agit essentiellement d'une manoeuvre symbolique attendue après des législatives.

Après le succès de La République en Marche au premier tour, le chef de l'Etat attend "une confirmation" qui lui permettrait d'appliquer clairement sa politique, à commencer par les ordonnances controversées sur la réforme du Code du travail. Seul l'institut Elabe accorde au parti présidentiel entre 395 et 425 sièges.

Derrière la majorité présidentielle, Les Républicains glanent quelques 113 sièges. Son mouvement est crédité de 16 sièges, de quoi constituer un groupe sans le Parti communiste qui obtiendraient 10 sièges.

27 juin, élection du Président de l'Assemblée Nationale.

Les Français s'apprêtent à donner une majorité écrasante à Emmanuel Macron au second tour des législatives, confirmant le désir de renouveau du paysage politique malgré une abstention très élevée qui pourrait ternir cette victoire. Le vrai " vainqueur " de la soirée est cependant l'abstention, qui a atteint un taux historique de 56,6%.

Et c'est là que le plus dur commence, puisque ces élections législatives parachèvent le marathon électoral entamé en novembre de 2016 avec la primaire de la droite et du centre et la victoire de François Fillon, puis les primaires de la " Belle Alliance populaire " et l'émergence de Benoît Hamon avant, enfin, les deux tours de la présidentielle et les élections législatives.

Par ailleurs, toujours au chapitre des records, le niveau de renouvellement de l'Assemblée. Selon les calculs des Décodeurs du Monde, près de 75% de l'Assemblée a été renouvelée. Seuls 145 des 350 députés qui se présentaient à nouveau ont été réélus. Mais Marine Le Pen espère y parvenir " dans les prochains mois ".

Le meneur de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, a quant à lui remporté la quatrième circonscription des Bouches-du-Rhône et utilisera l'Assemblée nationale comme tribune pour son combat contre le président Macron.

Le documentariste François Ruffin (LFI) et le lieutenant de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, feront, eux, leur entrée à l'Assemblée. Mais elle n'est pas la seule.

M. Macron a refusé de commenter l'issue du scrutin lundi, lors de sa présence au Salon aérien du Bourget. Et il y a encore trois jours encore, au vu des sondages, les responsables LR tablaient sur une petite cinquantaine d'élus, "même pas de quoi lancer une motion de censure", selon un membre de l'équipe dirigeante.

Mme Girardin, 52 ans, briguait un troisième mandat de députée sous l'étiquette PRG, mais soutenue par La République en Marche (REM) du président Emmanuel Macron.

Non investi par le PS, mais non concurrencé par la REM, Manuel Valls a annoncé dans une ambiance houleuse sa réélection dans l'Essonne avec 139 voix d'avance sur sa concurrente de la France insoumise, Farida Amrani. Ce qui a fait réagir la candidate FI, qui a déclaré vouloir déposer un recours pour que la procédure de comptage soit réalisée à nouveau. Dans le hall de la mairie, certains militants ont dû être sortis manu militari par les forces de l'ordre, alors que les insultes continuaient à fuser entre les supporters de l'ancien Premier ministre, et les soutiens de Farida Amrani.

Recommande: