Cambadélis quitte la direction du PS

21 Juin, 2017, 02:22 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le numéro un du Parti socialiste Jean Christophe Cambadélis le 11 juin 2017 à Paris  AFP  Archives

Nous avons perdu une bataille électorale décisive mais la guerre contre les inégalités ne s'arrêtera jamais. Après les 7,4 % réalisés au premier tour, on annonçait la mort du PS, des socialistes envisageaient même l'humiliation suprême de troupes trop maigres pour constituer un groupe. Seuls 65 s'étaient qualifiés pour le second tour des législatives.

Ce dimanche, après l'annonce des premiers résultats des élections législatives, le premier secrétaire du PS a annoncé sa démission.

Après un score historiquement bas de Benoît Hamon, son candidat à l'élection présidentielle (6,36%), le PS poursuit sa déroute en perdant près de 250 sièges à l'Assemblée par rapport à la mandature précédente. "J'accompagnerai ce combat décisif avec volonté mais je ne le ferai pas en tant que Premier secrétaire du Parti socialiste", a-t-il dit. Un conseiller de Solférino, qui a eu accès à la déclaration que Jean-Christophe Cambadélis doit prononcer peu après 20h, confirme qu'il propose une "direction collégiale".

Jean-Christophe Cambadélis, qui était à la tête du Parti socialiste depuis avril 2014, a indiqué qu'une "direction collective" sera mise en place "dans les plus brefs délais".

Selon une des porte-parole du PS, Corinne Narassiguin, le Bureau national du PS devrait discuter mardi du calendrier de ces changements. Jusqu'ici, frondeurs et légitimistes se renvoient la responsabilité de l'échec du PS. Samedi, un conseil national doit se réunir à la maison de la Chimie (Paris). A charge pour lui de se pencher sur la réorganisation du parti, et de fixer sa ligne politique vis-à-vis de la majorité d'Emmanuel Macron, quelques jours avant le discours de politique générale d'Edouard Philippe.

Quid du vote sur la confiance au gouvernement?

Recommande: