Élu député, François Ruffin se paiera au Smic

20 Juin, 2017, 00:19 | Auteur: Lynn Cook
  • François Ruffin rencontre les salariés de Whirlpool à Amiens le 14 mai 2017

Quant au reste de ses indemnités, il a annoncé vouloir reverser la somme "à des oeuvres".

J'ai pris trois engagements auprès des électeurs: me payer au Smic, ensuite avoir un mandat révocable, si 25% des inscrits de ma circonscription souhaitent que je dégage, eh ben je m'en irai. Alors qu'il accusait 10 points de retard sur son adversaire La République En Marche Nicolas Dumont au soir du premier tour, François Ruffin l'a emporté dimanche 18 juin avec 55,97% des voix, contre 44,03% pour son concurrent.

Journaliste et réalisateur, auteur du documentaire Merci Patron! Soucieux d'être "un point d'appui pour tous ceux qui veulent que ça change dans le pays", il n'a concédé qu'"une légitimé partielle" à une majorité élue avec un taux record d'abstention.

Investi par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon, mais sans avoir signé la charte d'engagements prévoyant la discipline de vote, François Ruffin a confirmé qu'il voterait "en [son] âme et conscience, en toute indépendance, c'est ce que j'ai assuré aux électeurs". "La discipline de groupe, ce n'est pas pour moi, mais on n'a pas besoin de discipline quand on est d'accord sur l'essentiel".

François Ruffin était l'un des candidats les plus médiatiques de ces élections. En 1999, alors qu'il n'est pas encore diplômé du Centre de formation des journalistes, il fonde le journal Fakir pour réagir contre la délocalisation d'une usine passée sous silence dans la presse locale. "Ou presque". Collaborateur régulier du Monde diplomatique, il a également fait partie de l'équipe de l'émission "Là-bas si j'y suis", de Daniel Mermet sur France Inter. En 2016, dans son premier documentaire "Merci patron!", il égratigne avec dérision le géant du luxe LVMH et son PDG Bernard Arnault. En février 2017, François Ruffin, l'un des initiateurs du mouvement "Nuit debout", lance officiellement sa campagne législative. "Il fallait que le système ait un visage neuf pour proposer la même politique", a expliqué François Ruffin, estimant qu'Emmanuel Macron n'avait pas convaincu les salariés de Whirlpool lors de sa venue sur le site.

"Ils ont l'argent, on a les gens": les soutiens de François Ruffin arborent fièrement une banderole sur laquelle leur slogan est inscrit.

Recommande: