L'agresseur présumé de NKM présenté devant le tribunal dans l'après-midi

20 Juin, 2017, 02:33 | Auteur: Lynn Cook
  • Des personnes portent assistance à Nathalie Kosciusko-Morizet candidate LR aux législatives à Paris qui a fait un malaise après une altercation avec un passant le 15 juin 2017 sur un marché du Ve arrondissement de Paris

Nathalie Kosciusko-Morizet, bousculée, était tombée et avait perdu connaissance pendant plusieurs minutes avant d'être transportée à l'hôpital Cochin, où elle a été gardée en observation jusqu'à vendredi. Les pompiers sont intervenus et elle a repris connaissance, avant d'être conduite à l'hôpital. C'est sur le marché de la place Maubert dans le cinquième arrondissement que l'ancienne ministre s'est fait arracher ses tracts pour ensuite se les faire envoyer en pleine figure.

Témoignages et vidéo-surveillance. Après cette agression, l'homme avait pris la fuite et était parti vers la bouche de métro la plus proche. "C'est votre faute si on a Hidalgo aujourd'hui comme maire" à Paris, lui a-t-il aussi dit, lançant: "Retournez dans l'Essonne!", dont elle est députée actuellement.

Dans la 2e circonscription de Paris, l'ancienne candidate à la primaire qui avait refusé de prêter allégeance à Emmanuel Macron tout en affichant des valeurs communes avec le président de la République n'a pas obtenu assez de voix pour battre son rival, le candidat La République En Marche Gilles Le Gendre. Photographié, son visage avait été diffusé dans les médias et le parquet de Paris avait ouvert une enquête immédiatement pour "violences volontaires". Le suspect n'a pas encore été interpellé. "Il a reconnu avoir insulté NKM, avoir arraché les tracts et les avoir jetés en sa direction". C'est sa directrice de campagne Olivia Laurentjoye qui l'aurait fait à sa place, toujours selon l' AFP qui précise que "les médecins émettront un avis médical quand ils le jugeront possible selon un communiqué". "Le ton est monté et NKM a alors brandi les tracts près du visage de mon client, de manière extrêmement rapprochée". L'agresseur est âgé d'une cinquantaine d'années.

Les enquêteurs ont entendu sa version et celle de Nathalie Kosciusko-Morizet lors d'une confrontation.

"Elle a subi un traumatisme crânien et est actuellement sous perfusion", telles sont les dernières nouvelles de Nathalie Kosciusko-Morizet rapportées par BFMTV.

Recommande: