"Attaque terroriste" près d'une mosquée à Londres — Grande Bretagne

20 Juin, 2017, 00:10 | Auteur: Lynn Cook
  • La police a été appelée juste après 00 H20 après le signalement qu'un véhicule est entré en collision avec des piétons

Il recevait des premiers soins après un malaise, prodigués par des personnes sur place, lorsque le véhicule a fauché la foule.

Des musulmans prient sur les lieux d'une attaque terroriste à Finsbury Park, à Londres, le 19 juin 2017.

" Huit blessés ont été conduits dans trois hôpitaux différents " et deux autres personnes, légèrement blessées, ont été soignées sur place.

Le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, avait été immobilisé par le public avant l'arrivée de la police, qui a ensuite procédé à son arrestation.

Il y a une amende à l'hôpital où il faut subir les examens pour l'évaluation de la santé mentale, selon la police, qui ont été identifiés sans autre suspect dans cette attaque.

Le maire musulman de Londres, Sadiq Khan, a dénoncé une "attaque terroriste horrible" qui a visé "délibérément d'innocents Londoniens dont beaucoup qui finissaient de prier en ce mois saint de ramadan".

La Première ministre Theresa May a convoqué une réunion d'urgence dans la matinée.

Un peu après minuit heure locale, juste après la rupture du jeûne, une camionnette a fauché des fidèles qui sortaient de la mosquée de Finsbury Park. "Nos prières vont aux victimes", a tweeté cette organisation représentative des musulmans britanniques.

Selon le journal The Guardian, la police contre-terroriste est venue prêter main forte à la police ordinaire pour examiner les circonstances de l'incident. L'incident a causé la mort d'une personne tandis que dix autres ont été blessées.

" Il a foncé sur les gens".

Abdiqadir Warra, un témoin "Il s'est engagé dans une allée et il a roulé sur des gens". D'après un témoin interrogé par la BBC, Khalid Amin, l'assaillant aurait hurlé: "Tous les musulmans!"

Dans une vidéo amateur vue par l'AFP, trois personnes sont allongées sur le sol, dont une recevant du bouche-à-bouche.

La reine Elizabeth II avait adressé samedi à ses sujets un message d'une gravité inhabituelle.

La Grande-Bretagne a été visée par 3 attentats revues par le groupe Etat islamique (EI) ces trois derniers mois.

L'enquête a été confiée aux services britanniques du contre-terrorisme. Cinq personnes avaient été tués.

Le 22 mai à Manchester, un attentat-suicide avait fait 22 morts et une centaine de blessés à la sortie d'un concert de la pop-star américaine Ariana Grande. Bilan: un mort et huit hospitalisés.

L'attaque qui eut lieu près de la mosquée de Finsbury park, dans le nord de Londres dans la nuit de dimanche 18 juin intervient dans un climat social très lourd après les attentats et l'incendie de la tour Grenfell qui fait 79 morts et disparus, la semaine dernière. Ce prêcheur égyptien, borgne et amputé des deux avant-bras, a été condamné à la prison à perpétuité en janvier 2015 aux Etats-Unis pour onze chefs d'inculpations liés à une prise d'otages et pour terrorisme.

La direction de la mosquée a depuis changé mais elle avait reçu des lettres de menaces après les attentats de Paris en novembre 2015. Plusieurs organisations musulmanes évoquent une attaque contre les fidèles.

Un appel relayé par la police.

Des forces de police supplémentaires seront déployées pour protéger les lieux de culte musulmans pendant le ramadan. Un responsable de l'anti-terrorisme a indiqué que toutes les victimes étaient musulmanes.

Recommande: