Portugal. Un violent feu de forêt fait au moins 25 victimes

19 Juin, 2017, 02:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Des pompiers portugais luttent contre un incendie le 10 août 2016 à Macinhata do Vouga au centre du POrtugal  AFP  Archives

A déclaré le Premier ministre portugais Antonio Costa, qui s'est rendu au siège de la Protection civile près de Lisbonne.

La plupart des victimes ont été piégées dans leurs voitures sur la route montagneuse qui lie Figueiro dos Vinhos à Castanheira de Pera. Un dernier bilan faisait état de 57 morts.

Les pompiers sont mis à rude épreuve.

Le pays, confronté à sa pire sécheresse depuis 1945, verra disparaître dans l'année quelque 300.000 hectares dans les incendies qui feront au total au moins 18 morts, dont onze pompiers.

Les pompiers luttent contre les flammes près de Bouca.

Le 9 juillet, six pompiers périssent carbonisés alors qu'ils luttent contre un feu de forêt à Sao Famaliçao da Serra (centre). Quatre avions bombardiers d'eau Canadair espagnols sont arrivés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais. La France a acheminé dans l'après-midi trois avions spécialisés dans l'extinction de feux. Et les fortes chaleurs devraient se prolonger ce dimanche. Des orages secs ont pu être également à l'origine de l'incendie.

Ainsi, plusieurs villages ont été touchés et un plan d'évacuation a été mis en oeuvre pour certains d'entre eux, selon le Premier ministre.

Antonio Costa a aussi prévenu que le bilan était susceptible de continuer à s'alourdir.

L'incendie de forêt le plus meurtrier semble être celui d'octobre 1871 à Peshtigo (dans l'État du Wisconsin aux États-Unis), qui a fait entre 800 et 1200 morts, selon les estimations. En attendant l'étendue des dégâts n'est pas encore totalement connue et le nombre de victimes pourrait encore augmenter.

Auparavant, les autorités indiquaient qu'il y avait 43 morts et une soixantaines de blessés. Devant quelques maisons abandonnées, partiellement endommagées, une voiture calcinée repose au bord d'une route secondaire. Les causes de cet incendie ne sont pas encore connues mais samedi, les températures étaient parfois supérieures à 40 degrés dans une péninsule Ibérique qui fait face à une canicule précoce.

Recommande: