Portugal: trois jours de deuil national suite aux incendies de forêt meurtriers

19 Juin, 2017, 02:52 | Auteur: Lynn Cook
  • Des pompiers portugais luttent contre un incendie le 10 août 2016 à Macinhata do Vouga au centre du POrtugal-AFP  Archives  FRANCISCO LEONG

L'incendie a fait au moins 62 morts et 59 blessés.

"Nous ressentons un sentiment d'injustice, car la tragédie a touché ces Portugais dont on parle peu, d'une zone rurale isolée", a déclaré le président Marcelo Rebelo de Sousa, en référence au lieu du drame, Pedrogao Grande, dans la région de Leiria.

Le feu, qui s'était déclaré samedi peu avant 15H00 locales (14H00 GMT) dans la commune de Pedrogao Grande dans le centre du Portugal, a fait au moins 62 morts et plus d'une cinquantaine de blessés.

Un violent feu de forêt au Portugal a fait au moins 43 morts, selon le tout dernier bilan. Trois autres sont décédées par inhalation de fumée.

Les flammes, attisées par des vents très violents, se sont rapidement propagées sur quatre fronts dans les collines couvertes de pins et d'eucalyptus entre les villages de Pedrogao Grande, Figueiro dos Vinhos et Castanheira de Pera.

Grâce à l'utilisation d'un drone, SIC Noticias, une chaîne de télévision portugaise d'information en continu, a eu accès aux images la nationale touchée par le feu, baptisée la "route de la mort" (voir vidéo).

"C'était vraiment l'enfer. Je pensais que la fin du monde était venue". Certaines victimes ont été découvertes chez elles, dans des zones isolées.

Des hébergements d'urgence ont été mis en place pour abriter les personnes évacuées.

La famille Pais a refusé de quitter sa maison et depuis 24 heures, elle se bat toute seule contre les flammes avec un simple tuyau d'arrosage.

"Je connaissais plusieurs des victimes".

Jusqu'à l'aube, une dizaine de pompiers et leurs deux camions étaient postés auprès d'un petit étang pour protéger le hameau de Bouça, commune de Penela, district de Coimbra, pour éviter que les flammes se propagent.

La police judiciaire a "réussi à déterminer qu'un orage sec est à l'origine de l'incendie", écartant la piste criminelle après avoir trouvé l'arbre qui a été frappé par la foudre.

Quatre Canadairs espagnols et trois avions français sont arrivés sur place dimanche pour appuyer les pompiers portugais.

Deux avions espagnols supplémentaires et deux italiens vont aussi être envoyés dans ce cadre, selon la Commission européenne.

Près de 800 pompiers et quelque 250 véhicules étaient mobilisés pour combattre ce sinistre, le plus meurtrier de l'histoire récente du Portugal. L'année suivante, en Russie, une soixantaine de personnes sont mortes dans des incendies ravageant plus d'un million d'hectares et brûlant des villages entiers dans la partie occidentale du pays. En 1966, un feu dans la forêt de Sintra à l'ouest de Lisbonne avait tué 25 militaires qui tentaient de maîtriser les flammes.

Recommande: