Attaque contre un campement touristique à Bamako fréquenté par des Occidentaux — Mali

19 Juin, 2017, 03:10 | Auteur: Lynn Cook
  • Des soldats maliens

"Le bilan provisoire de l'attaque est deux morts dont une franco-gabonaise, l'autre n'ayant pas encore été identifié, et deux blessés dont un civil et un élément des forces de sécurité, a indiqué le ministère de la sécurité". Franceinfo reprend le fil.

Il y a neuf jours, l'ambassade américaine au Mali avertissait ses ressortissants sur des menaces d'attaques à Bamako contre des missions diplomatiques occidentales, des lieux de cultes, des sites fréquentés par des Occidentaux. Le luxueux Campement Kangaba, en banlieue de Bamako, est également devenu le théâtre d'une prise d'otages, selon les autorités. Fondé par un Français, il est très prisé des expatriés.

Des voisins du site de Kanbaga, situé à la périphérie de Bamako ont dit à l'AFP avoir entendu des coups de feu en provenance du lieu attaqué. "C'est une attaque jihadiste".

Une unité de l'armée malienne dirigée par le général Salif Traoré et appuyée par des forces françaises a lancé l'assaut contre les ravisseurs. Une fumée s'élevait au-dessus du site, vers lequel ont convergé des soldats de l'armée malienne et de la force française antidjihadiste Barkhane.

Le ratissage se poursuivait en début de soirée dans les environs pour retrouver les assaillants, dont le nombre n'a pas été précisé.

Cette attaque a été lancée par "de présumés jihadistes", a affirmé à l'AFP un responsable du ministère malien de la Sécurité.

"Une vingtaine d'otages ont déjà été libérés", a ajouté le ministre, précisant que le ratissage se poursuivait "chambre par chambre", mais que les assaillants ne se trouvaient plus dans l'établissement.

Recommande: