Incendie à Londres : la reine appelle à l'unité

18 Juin, 2017, 01:15 | Auteur: Sandy Vega
  • Un gigantesque incendie ravage une tour de logements sociaux à Londres le 14 juin 2017 Natalie OXFORD

Ce nouveau bilan est annoncé alors que la première ministre britannique Theresa May devait recevoir ce samedi à Downing Street "un groupe de résidents, de victimes, de volontaires et de responsables de la communauté locale", après une réunion interministérielle consacrée au drame.

Dans ce climat de deuil, la reine Elizabeth II a adressé à ses sujets un message d'une gravité inhabituelle alors qu'ont lieu les célébrations pour son 91e anniversaire.

"Mis à l'épreuve, le Royaume-Uni s'est montré résolu face à l'adversité", a-t-elle dit.

Vers une heure du matin dans la nuit de mardi à mercredi, un immense incendie s'est déclaré dans une tour d'habitation de 27 étages, la Greenfell Tower, dans le quartier de North Kensington, situé à l'ouest de Londres, rappelle-t-on. L'image d'Elizabeth II discutant avec des membres de la communauté locale a offert un contraste saisissant avec la réaction de Theresa May qui, après s'être rendue sur place jeudi sans rencontrer la population, y est retournée le lendemain sous les huées. Près de 600 personnes habitaient dans cet immeuble de 120 appartements. Le revêtement installé sur la façade aurait en outre favorisé la propagation de l'incendie.

Certaines victimes pourraient n'être jamais identifiées, craignent les autorités, en raison de la chaleur dégagée par le brasier. 24 personnes étaient elles toujours hospitalisées, dont 12 dans un état critique. Elle a promis l'instauration d'un fonds d'aide aux victimes, d'un montant de cinq millions de livres (6,22 millions de francs) destiné à l'achat de biens de première nécessité, ajoutant que les familles désormais sans domicile seraient relogées dans un délai de trois semaines.

Vendredi soir, elle a répété qu'elle était "profondément affectée" par les récits "terrifiants" des survivants.

Reste que pour le Guardian, " un leader qui a peur de rencontrer ses concitoyens est fini ".

Pour le moment, seules deux victimes ont été nommées.

Sept Marocains figurent probablement parmi les victimes, a annoncé le ministère marocain des Affaires étrangères.

Le sinistre, qui frappe un pays déjà endeuillé par plusieurs attentats, a suscité un vaste élan de solidarité: plus de 2,5 millions de livres (2,8 millions d'euros) ont été récoltées en faveur des victimes et les dons de vêtements et de nourriture affluaient. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: