Wall Street sans direction: record du Dow Jones, rechute de la technologie

15 Juin, 2017, 00:56 | Auteur: Aubrey Nash

À Wall Street, la journée a été marquée par la décision de la Réserve fédérale de hausser d'un quart de point de pourcentage son taux directeur, qui oscillera dans une fourchette de 1 à 1,25 pour cent. C'est la troisième fois depuis décembre que la Fed procède à un resserrement monétaire.

Selon des résultats provisoires à la clôture, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average a avancé de 92,66 points, à 21.328,33 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 44,90 points, à 6.220,37 points. L'indice élargi S&P 500 reculait en revanche de 1,85 point, soit 0,08%, à 2.438,50 points.

Vendredi, la Bourse de New York avait fait le grand-écart entre un record du Dow Jones, après une hausse de 0,42%, et un crash éclair des valeurs technologiques pénalisant le Nasdaq, en retrait de 1,80% sur la séance. Après deux jours de baisse, les marchés américains parvenaient à se reprendre, favorisés par la bonne tenue des titres phares de la technologie avec, au sein du Dow Jones, Apple en hausse de 1,05% à 146,95 dollars et Microsoft de 1,09% à 70,54 dollars. Chris Low, de FTN Financial, estime dans une note que le marché "tient pour acquis" un relèvement des taux de la Fed, le deuxième cette année, à l'issue de la réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC) mercredi vers 18H00 GMT, mais s'interroge sur la trajectoire de sa politique monétaire pour le reste de l'année. Les prix à la consommation (CPI) ont reculé en mai pour la 2e fois en trois mois à -0,1%, surtout à cause de la chute des prix de l'essence.

Le marché obligataire montait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissant à 2,139%, contre 2,208% mardi soir, et celui des bons à 30 ans à 2,801%, contre 2,864% précédemment.

"Un environnement d'inflation faible a largement aidé les marchés d'actions ces dernières années puisque cela a réduit la capacité de la Fed a resserrer sa politique", a rappelé Patrick O'Hare de Briefing.

Outre l'impact qu'ils peuvent avoir sur l'économie, des taux faibles rendent les placements à taux fixes moins rémunérateurs, poussant les investisseurs à se tourner vers la Bourse.

Autre indicateur faible, les ventes de détail, qui témoignent de la vitalité de la consommation, locomotive de l'économie américaine, ont signé une performance décevante en mai.

En fin de matinée, le Dow Jones abandonne ainsi 0,1% à 21.320,5 points, le Nasdaq Composite cédant lui aussi 0,1% à 6219,2 points.

L'équipementier Nike réagissait peu, perdant 0,04% à 54,33 dollars après l'ouverture d'une enquête de la Commission européenne le soupçonnant d'avoir restreint la concurrence en limitant la capacité des preneurs de licences à vendre leurs produits dérivés.

Recommande: