Un Français tué, sept hospitalisés et un porté disparu — Attentat de Londres

10 Juin, 2017, 05:21 | Auteur: Lynn Cook
  • Un Français tué, sept hospitalisés et un porté disparu — Attentat de Londres

Enfin, l'un des trois hommes abattus par la police possédait une carte d'identité irlandaise, affirme The Independant.

Dimanche, les policiers avaient déjà procédé à douze arrestations à Barking, un quartier multiethnique du grand Londres.

Sept autres français ont été blessés dans l'attentat de Londres sans que l'on sache encore s'ils ont été fauchés sur le London Bridge par la camionnette des terroristes islamistes ou s'ils ont été victimes de leurs coups de couteau au Borough Market.

Les trois passagers de la camionnette, armés de couteaux, se sont alors précipités dans des bars proches, particulièrement bondés en cette soirée de finale de Ligue des Champions de football qui était diffusée dans les pubs.

TERRORISME Deux jours après l'attaque qui a fait sept morts et des dizaines de blessés, la police tente de déterminer si les assaillants appartenaient à un réseau... Les assaillants portaient de faux gilets explosifs pour accroître la panique, a déclaré la Première ministre Theresa May. Ils poignardaient tout le monde en criant "C'est pour Allah", selon plusieurs témoignages.

Kirsty Boden, une infirmière australienne employée dans un hôpital londonien, a été tuée alors qu'elle se précipitait pour venir en aide aux personnes renversées par le van des assaillants sur le London Bridge, selon la famille qui a diffusé un court message. Quelque 36 personnes restaient hospitalisées lundi matin 5 juin, dont 21 dans un état "critique", d'après le service de santé NHS.

Scotland Yard était à la recherche de Xavier Thomas, un Français de 45 ans, porté disparu depuis l'attentat perpétré dans le centre de la capitale britannique.

Le London Bridge est un des axes principaux desservant le quartier des affaires de Londres, la City.

Borough Market, situé dans le prolongement de ce pont, est connu pour son marché de produits alimentaires. Alors que l'Europe est régulièrement touchée par des attentats terroristes, Londres a été de nouveau victime d'une attaque samedi soir.

"La priorité des enquêteurs est de s'assurer que les trois suspects abattus n'appartiennent pas à un réseau qui pourrait encore passer à l'action, a déclaré la patronne de la police londonienne, Cressida Dick".

Sur le front de l'enquête, des perquisitions ont été effectuées à Barking, une banlieue multi-ethnique de l'est de Londres, où la police a arrêté 12 personnes âgées de 19 à 60 ans, dont une a ensuite été relâchée. Une de ces personnes a été relâchée par la suite.

Une troisième attaque avait été rapportée plus tôt dans le quartier branché de Vauxhall, dans le sud de Londres. L'assaillant, Khalid Masood, un Britannique converti à l'islam, avait été tué.

Ainsi, il s'agirait d'un jeune homme de 27 ans qui était originaire de Normandie, de Saint-Malo plus précisément.

Un policier qui n'était pas en service. L'autre, 33 ans, a été interpellé pour possession présumée de drogues.

Recommande: