La police arrête un autre suspect — Manchester

28 Mai, 2017, 01:19 | Auteur: Sue Barrett

Un proche de la famille qui vivait lui aussi à Manchester, a indiqué que Salman Abedi se trouvait en Libye avant de se rendre en Grande-Bretagne quatre jours avant l'attentat du 22 mai.

Hachem Abedi a revendiqué son appartenance au groupe État islamique et a reconnu un séjour en Angleterre dans la phase de préparation de l'attentat de son frère, selon la Force de dissuasion, qui fait office en Libye de police loyale au gouvernement d'union nationale (GNA).

Mercredi, ce sont le père et le frère de l'auteur de l'attentat qui ont été arrêtés en Libye.

Un homme a été arrêté à Wigan, petite localité du nord-ouest de Manchester, avec un paquet sous le bras, dont le contenu est analysé par les services de police.

L'enquête a révélé qu'Abedi, 22 ans, né à Manchester de parents libyens ayant fui le régime de Mouammar Kadhafi, avait baigné dans un contexte familial jihadiste.

Par ailleurs, le frère et le père de Salman Abedi ont été arrêtés à Tripoli, la capitale libyenne.

"Il faut que cela cesse", a pressé le maire travailliste de Manchester Andy Burnham dans le Times, rappelant que 2.000 postes de policiers avaient été supprimés dans sa ville depuis 2010. "Des investigations approfondies sont en cours et des opérations se déroulent à travers l'agglomération du Grand Manchester au moment où nous parlons", a-t-il ajouté en milieu d'après-midi.

Le 23 mai, un homme de 23 ans, présenté comme Ismael, le grand frère du kamikaze, a été arrêté à Chorlton, une banlieue résidentielle du sud de Manchester.

Exaspérée par des fuites dans les médias américains, la Première ministre Theresa May a évoqué la question avec Donald Trump, afin que les informations échangées entre services de renseignement restent "confidentielles".

Mais une déclaration, mercredi, du Ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, disant qu'Abedi s'était rendu en Syrie pour y rencontrer des commanditaires de Daesh et les fuites, jeudi, de la part des services de renseignements allemands que le terroriste à la bombe avait voyagé entre la Turquie et la ville de Düsseldorf, à peine 4 jours avant l'attentat, démontrent qu'Abedi occupait un rôle bien plus central au sein d'un réseau terroriste qui s'étend sur un certain nombre de pays, en Europe et au Moyen-Orient. Il promet d'autres attaques.

Le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins, avait dit auparavant que l'enquête portait "clairement" sur un réseau autour du kamikaze, Salman Abedi, un Britannique d'origine libyenne. La plus jeune des victimes n'avait que huit ans. Jeudi, la vice-présidente du parti europhobe Ukip, Suzanne Evans, a reproché à Mme May d'être 'en partie responsable' de l'attaque en raison des coupes dans le budget de la police. Selon un communiqué de l'équipe de management d'Ariana Grande, les concerts sont annulés jusqu'au 5 juin.

L'attentat de Manchester a fait 22 morts.

L'attentat est le plus meurtrier visant le Royaume-Uni depuis douze ans. En juillet 2005, une série d'attentats suicide revendiqués par un groupe se réclamant d'Al-Qaïda avaient fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens.

Recommande: