Le Conseil de sécurité dénonce le dernier tir de missile nord-coréen

23 Mai, 2017, 10:40 | Auteur: Lynn Cook
  • Des passants lisent un journal évoquant un tir de missile nord-coréen le 15 mai 2017 à Pypngyang           KIM Won Jin- AFP  Archives

La Corée du Nord, qui a procédé à une dizaine de tirs depuis le début de l'année, a lancé dimanche un nouveau missile balistique de portée intermédiaire, rapporte l'agence officielle KCNA.

"La Corée du Nord a tiré cet après-midi un projectile non identifié à Pukchang, dans la province de Pyongan Sud", a déclaré dans un communiqué l'état-major inter-armées. L'engin a parcouru 500 kilomètres environ. Ajoutés aux craintes d'un sixième essai nucléaire après les deux tests de 2016, ces lancements ont tendu la situation avec la Maison-Blanche, qui a dit que l'option militaire était sur la table. M. Trump a assuré que cela ne "se produirait pas". Mais selon de nombreux experts, le pays serait presque en passe de mettre au point un missile balistique intercontinental (ICBM) capable de porter une ogive (ou tête) nucléaire jusqu'au continent américain.

D'après les analystes, ce missile avait une portée sans précédent, de 4500 kilomètres, mettant théoriquement en péril les bases américaines de l'île de Guam dans le Pacifique. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a supervisé le tir dimanche du Pukguksong-2, le déclarant prêt à l'emploi.

Après le tir de la semaine dernière, le Conseil de sécurité de l'ONU s'était réuni à huis clos mardi pour discuter d'un durcissement des sanctions contre le Nord. Une semaine plus tôt, Pyongyang avait effectué avec succès le lancement d'un missile qui, selon les experts, pourrait éventuellement atteindre les États américains de l'Alaska et d'Hawaï. On ne joue pas. Cette information laisserait entendre que le pays a fait quelque pas de plus dans sa capacité à viser des cibles en territoire américain. "Ceci est la réponse (de la Corée du Nord) à l'administration Trump", a indiqué le journal, en référence à la philosophie nationale de l'autonomie dite du "Juche".

"Les données tactiques et techniques sont conformes aux demandes du Parti, et ce type de missile doit être rapidement produit à grande échelle pour armer la force stratégique de la KPA" (l'armée populaire coréenne), a ajouté Kim Jong-Un en référence à l'armée nord-coréenne, cité par KCNA.

Recommande: