L'étrange double vie du roi des Pays-Bas

19 Mai, 2017, 03:14 | Auteur: Aubrey Nash
  • Voir les

Ce qui l'empêchera de piloter, car le roi ne veut que de courts trajets.

L'engouement de Willem Alexander pour le vol est une passion de longue date. Il explique au journal néerlandais "Avant le 11 septembre, la porte du cockpit était ouverte".

C'est deux fois par mois que Willem-Alexander prend place derrière le manche d'un Fokker 70 de la Koninklijke Luchtvaart Maatschappij (Compagnie Royale d'Aviation), pour des vols moyen-courriers et toujours en tant que copilote. "Les gens rentraient régulièrement pour jeter un coup d'œil et trouvaient sympathique ou surprenant que je sois là". Ensuite le changement de réglementation sur l'accès au cockpit a encore plus facilité la donne. Il a indiqué qu'un pilote est responsable de l'avion qu'il pilote, de ses passagers et de son équipage, et qu'il ne peut pas amener ses problèmes avec lui dans les airs.

Il a indiqué que l'avantage de ce poste c'est qu'il pouvait toujours accueillir ses passagers au nom du capitaine et de l'équipage et qu'il n'était pas obligé de dire son nom. Peu de voyageurs le reconnaissent ainsi. "Je trouve le fait de voler simplement fantastique". Vous ne pouvez pas emmener vos problèmes à bord au décollage. "Vous pouvez complètement vous déconnecter pour un moment et vous concentrer sur autre chose". D'ailleurs, si quelques personnes l'ont reconnu en visitant le cockpit, celui qui autorise ses sujets à l'appeler "Alex" plutôt que "Votre Majesté" assure au quotidien néerlandais avoir pu travailler dans un parfait anonymat.

Sauf que la compagnie devrait bientôt supprimer cette flotte, utilisée pour des courtes liaisons comme Amsterdam-Londres. La présence du roi n'étant jamais annoncée, il est à parier que les clients de KLM tenteront de reconnaître la voix du commandant de bord afin de découvrir si une tête couronnée est bien aux commandes de l'appareil, et donc de leurs vies.

Recommande: