Emmanuel Macron arrive à l'Elysée pour la passation de pouvoirs

15 Mai, 2017, 02:16 | Auteur: Sue Barrett

Les deux présidents se sont entretenus dans le bureau présidentiel pendant une bonne heure, soit bien plus que la demi-heure prévue. Au menu de cette discussion, la fameuse transmission des codes de l'arme nucléaire.

Le désormais ex-président, déposé en voiture à l'angle de la rue de Lille et de la rue de Solférino, a parcouru à pied les derniers mètres jusqu'à l'entrée du siège du parti, entre deux haies de militants et sympathisants, certains tenant une rose rouge à la main, qui l'ont chaleureusement applaudi.

L'instant a été immortalisé par des centaines de photographes et de caméramen perchés jusque sur les toits du palais présidentiel. Brigitte Macron, qui porte une robe et une veste bleu, a été accueillie par le chef du protocole avant de gagner un salon du palais présidentiel.

En France, cette passation se déroule quelques jours après l'annonce des résultats de l'élection présidentielle au cours d'une cérémonie solennelle et protocolaire.

Quelque 300 invités l'y attendent.

Au nombre des invités, une petite dizaine de "marcheurs" de la première heure, Richard Ferrand, Christophe Castaner, Renaud Dutreil, Gérard Collomb, larme à l'oeil, Sylvie Goulard ou François Patriat, et de nombreuses personnalités dont Nathalie Kosciusko-Morizet, Pierre Gattaz ou Elisabeth Guigou.

Le nouveau président remontera seul, en début d'après-midi, les Champs-Elysées, escorté des motards et des cavaliers de la Garde républicaine avant d'assister à une cérémonie d'hommage au Soldat inconnu à l'Arc de Triomphe.

Près de 1.500 policiers et gendarmes étaient mobilisés, leurs nerfs mis à rude épreuve par le premier bain de foule du nouveau président sur les Champs-Elysées en plein état d'urgence.

Emmanuel Macron fera, selon son entourage, le chemin entre son domicile parisien et l'Elysée à bord d'une Renault Espace grise blindée de la présidence.

Le nom d'Édouard Philippe, député-maire LR du Havre (Seine-Maritime), est celui qui circule le plus souvent pour Matignon.

Pour gouverner et mettre en oeuvre son programme libéral, en économie comme sur les sujets de société, l'ancien banquier d'affaires et ancien ministre de l'Économie a besoin que son jeune mouvement remporte la majorité aux élections législatives des 11 et 18 juin.

Emmanuel Macron a promis dès son investiture dimanche de redonner "confiance" aux Français et de "refonder" l'Union européenne. Le pays a choisi "l'espoir et l'esprit de conquête", "je ne céderai sur rien des engagements pris", a-t-il déclaré avec gravité.

Contrairement à la précédente passation Nicolas Sarkozy et François Hollande, le 15 mai 2012, Emmanuel Macron a accompagné le président sortant jusqu'à sa voiture.

Patrick Strzoda a par ailleurs été nommé directeur de cabinet du nouveau président. Il va succéder à Jean-Pierre Jouyet, ami proche de François Hollande.

Auparavant, Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, avait prononcé les quelques mots de l'investiture.

Recommande: