Les raisons d'une crise économique sans précédent — Venezuela

06 Mai, 2017, 11:36 | Auteur: Lynn Cook

Elles ont comme chaque fois été marquées par des affrontements entre manifestants et forces de sécurité.

La nouvelle Constitution remplacerait celle adoptée en 1999 par Hugo Chavez, mentor de l'actuel président et ancien chef d'État de 1999 à son décès en 2013. Son but? "Arriver à la paix dont le pays a besoin et vaincre le coup d'État fasciste " de l'opposition, a annoncé le président.

Les autres membres de l'assemblée constituante " seront élus selon un système territorial avec un caractère municipal et local ", a dit M. Maduro. Nous voulons un pays démocratique où l'on puisse voter, où nous puissions librement exiger un droit fondamental, qui est le droit de vote universel, secret et direct. La constituante qu'il veulent mettre en place est une farce pour pouvoir repousser le processus électoral que nous attendons tous', dénonce Jesus Lara, militant de l'opposition.

L'opposition au président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro a appelé samedi à de nouvelles manifestations dans tout le pays à l'occasion de la fête du travail le 1er mai contre "la dictature", après un mois de protestation qui a fait une trentaine de morts. "Comme il ne peut pas gagner les élections, il veut imposer le modèle électoral cubain pour se maintenir au pouvoir", a réagi le leader d'opposition et ex-candidat à l'élection présidentielle Henrique Capriles.

" Le coup d'Etat continue. Ce qu'a convoqué Maduro n'est pas une constituante mais une prostituante", a lancé un autre responsable de l'opposition, le parlementaire Henry Ramos Allup.

Pour l'opposition, c'est surtout une manière pour le clan présidentiel de "consolider le coup d'État" initié selon elle fin mars quand la Cour suprême s'est arrogé brièvement les pouvoirs du Parlement, avant de renoncer face au tollé diplomatique. "Ce peuple ne se rend pas et ne va pas se rendre", a déclaré le président de l'Assemblée nationale, Julio Borges. "Une constituante du peuple", a déclaré M. Maduro.

Le successeur d'Hugo Chavez est confronté depuis un mois à une vague de manifestations de rue organisées par l'opposition.

Après son annonce, M. Maduro a réuni ses ministres et les chefs des forces armées au palais présidentiel de Miraflores.

L'actuelle Constitution, en vigueur depuis 1999, établit qu'une Assemblée nationale constituante est convoquée pour "transformer l'État, créer un nouvel ordre juridique et rédiger une nouvelle Constitution".

M. Maduro s'est félicité dimanche de la proposition du pape François qui s'est dit disposé à ce que le Vatican reprenne le rôle de médiation qu'il avait joué en 2016, mais à " des conditions très claires " qu'il n'a pas spécifiées.

Les forces de l'ordre ont repoussé les manifestants sur une autoroute de l'est de la capitale avec du gaz lacrymogène, des canons à eau et des tirs de grenaille, tandis qu'en face, plusieurs groupes de jeunes répliquaient par des jets de pierres et de cocktails Molotov.

Les heurts se sont produits en début d'après-midi à Caracas, alors qu'un cortège de centaines de personnes, les mains en l'air, est parti de l'Université centrale du Venezuela (UCV), principale institution publique d'enseignement supérieur du pays, a constaté l'AFP. L'incident s'est produit sur la base aérienne Generalissimo Francisco de Miranda, où des manifestants ont arraché une partie de la grille d'enceinte de la base pendant un rassemblement contre le président Nicolas Maduro.

Recommande: