L'UEFA ouvre des procédures disciplinaires — Lyon-Besiktas

22 Avril, 2017, 01:51 | Auteur: Sandy Vega
  • Europa League Lyon Besiktas débute avec 45 mn de retard après des incidents

Lyon est notamment visé pour " organisation insuffisante " concernant la " séparation " des fans turcs et lyonnais et l'envahissement du terrain. Les Gones devront aussi s'expliquer pour l'envahissement du terrain après le second but. On ne connait pas encore la date du verdict.

Besiktas est poursuivi en particulier pour "lancer de projectiles" et "troubles" dans le public. L'instance ajoute enfin que "davantage d'information sur le sujet suivra dans les prochains jours". La pelouse du Parc OL a notamment été envahie par les supporters qui avaient reçu des projectiles venant de la tribune au-dessus d'eux.

Trois morts pendant des manifestations anti-Maduro — Venezuela
Dans la nuit de mercredi à jeudi, des troubles sporadiques se poursuivaient dans certains quartiers de Caracas et d'autres villes. Au total, 7 personnes sont décédées depuis avril, dont un militaire, mort comme 4 autres personnes ce mercredi...


Des violents incidents avaient déjà éclaté plus tôt aux abords du stade entre supporters turcs et forces de l'ordre, avait constaté un photographe de l'AFP, de même qu'entre fans turcs et lyonnais.

La direction de Besiktas rejette toute responsabilité dans les incidents survenus la veille lors du match de quart de finale aller en Europa League à Lyon. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. "Tout ce qui s'est passé relève de la responsabilité de Lyon", a ainsi déclaré le porte-parole du directoire du club, Metin Albayrak, dans des propos accordés à l'agence de presse progouvernementale Anadolu. Nous, nous n'avons rien fait. "La priorité du club qui reçoit doit être de faire en sorte que la rencontre se déroule dans des conditions de sécurité ", a-t-il insisté. De son côté, le club français accuse les supporters turcs d'être à l'origine des violences. "Il est manifeste que nous avons été victimes d'(une) agression de supporters turcs", a affirmé en ce sens Vincent Ponsot, directeur juridique de l'OL.

Recommande: