Retour sur le meeting de Jean-Luc Mélenchon — Nantes

21 Avril, 2017, 20:44 | Auteur: Aubrey Nash
  • Des supporters de Jean Luc Mélenchon lors d’un rassemblement à Marseille le 9 avril 2017

Attaqué par ses concurrents sur sa volonté d'appliquer immédiatement son "plan B" consistant à sortir des traités européens avec les pays qui souhaitent accompagner la France, Jean-Luc Mélenchon s'est dit "sûr" de parvenir à négocier une modification des traités. Il n'épargne pas non plus Emmanuel Macron qu'il estime "sous influence", dans une interview à paraître lundi dans Ouest-France.

A une semaine du premier tour, il est crédité par certaines enquêtes de 19% à 20% des intentions de vote, devance parfois le candidat de droite François Fillon et se rapproche de ceux du Front national, Marine Le Pen, et d'En Marche! "Je le crois très influençable et très influencé".

"Je dis à M. Fillon qui aime bien les beaux habits que bientôt le peuple français va lui offir une veste électorale cousue main", a déclaré le candidat de La France insoumise devant des dizaines de milliers de personnes réunies à la Prairie des filtres à Toulouse.

Ainsi le zénith de Nantes presque au complet a pu admirer Jean-Luc Mélenchon lors de son discours.

Campagne inéquitable, selon les observateurs internationaux — Turquie
Mais à Istanbul, au moins 2.000 personnes sont descendues dans les rues lundi soir pour contester le résultat du référendum, scandant "côte-à-côte contre le fascisme".


L'ancien fondateur du Parti de gauche (2009), qui constitua avec le Parti communiste le Front de gauche, a effectué ces dernières semaines une remontée spectaculaire dans les sondages sur les intentions de vote, au détriment notamment du candidat socialiste, Benoît Hamon. Je suis déterminé à la faire gagner parce que la France a besoin de cette gauche-là: sociale, écologiste, européenne et ouverte. À un moment, Jean-Luc Mélenchon disait qu'il ne pouvait pas se retirer pour moi à cause de Manuel Valls.

Qu'est-ce qui vous différencie de lui? Que veut-il? Passer d'une Europe allemande à une Europe française. M. Macron a répondu "ne pas avoir le sentiment" que le candidat de La France insoumise "soit du centre gauche".

Le président François Hollande a appelé dimanche à ne pas faire de l'Europe un "bouc émissaire" des "renoncements", alors que plusieurs candidats évoquent une sortie de l'Union européenne. C'est son point de rupture avec la gauche que je représente.

Recommande: