Présidentielle: Macron et Le Pen toujours en tête des intentions de vote

21 Avril, 2017, 20:04 | Auteur: Sandy Vega
  • La confiance de Fillon et le show de Mélenchon avant le 1er tour

Marine Le Pen, venue avec les clefs d'une entreprise lorraine, a choisi le terrorisme comme carte blanche et cherché à rassurer sur sa proposition de sortie de l'euro.

La campagne officielle s'achève ce vendredi à minuit, les médias n'ayant plus le droit de publier ou de diffuser sondages ni déclarations des candidats jusqu'à dimanche 20H00, lorsque les premiers résultats seront annoncés.

Depuis plusieurs semaines, la candidate du Front national et celui d'En marche! étaient au coude-à-coude et devançaient nettement leurs concurrents.

La présidente du FN a ouvert les hostilités dans une déclaration à la presse depuis son QG de campagne parisien.

Même si Alain Juppé s'est enfin affiché avec François Fillon, chez Deezer, la participation de Sens commun, évoquée par le candidat, continue de faire grincer des dents à droite. "Certains n'ont semble-t-il pas encore totalement pris la mesure du mal qui nous agresse", a-t-il critiqué. Marine Le Pen sera elle à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire) dans un refuge de la Société de protection des animaux. François Fillon a pris la responsabilité de se maintenir malgré sa mise en examen. "Comment croire sur ce sujet un candidat qui lorsqu'il était Premier ministre en avait supprimé 13.000 dans les forces de sécurité intérieure?", a fustigé le Premier ministre.

À la veille de l'élection présidentielle, un sondage Ifop pour Atlantico.fr s'intéresse aux ressorts du choix des électeurs en distinguant notamment vote utile et vote de conviction.

Emmanuel Macron est donc devant Marine Le Pen au premier tour tout en distançant François Fillon et Jean-Luc Mélenchon et possède une avance substantielle de 22 points sur la candidate d'extrême-droite au second tour. [.] Les Français ont un doute à propos de Macron.

À trois jours d'un premier tour tournant à un imprévisible "match à quatre", les onze candidats à la présidentielle se retrouvent jeudi sur France 2 pour un dernier round télévisé, un quart d'heure pour chacun en direct mais séparément après des semaines d'organisation compliquée.

L'attentat terroriste influence-t-il les votes?

Le candidat de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a lui souhaité "ne pas interrompre le processus de notre démocratie de manière à bien démontrer que les violents n'auront pas le dernier mot contre les républicains".

Le candidat PS Benoît Hamon a annulé un déplacement en matinée mais maintenu un discours à 17H30 à Carmaux, où il parlera "sous la statue de Jaurès".

Nicolas Dupont-Aignan a opté pour une petite sculpture qui lui avait été offerte par un enfant handicapé, Philippe Poutou pour le drapeau de la Guyane, Emmanuel Macron pour un livre de grammaire qu'il a laissé dans sa loge préférant évoquer d'entrée la fusillade des Champs-Elysées intervenue quelques minutes plus tôt, Jacques Cheminade pour une paire de biface de la préhistoire, Jean Lassalle pour deux rapports dont il est l'auteur.

Recommande: