La fusillade sur les Champs-Elysées revendiquée par Da'ech

21 Avril, 2017, 20:28 | Auteur: Lynn Cook
  • Champs-Elysées Karim Cheurfi un récidiviste de l'attaque de policiers

Un fusil à pompe et des armes blanches ont également été retrouvés dans la voiture de l'assaillant, d'après la source judiciaire citée par France Info.

Un message manuscrit prenant la défense de "Daech", l'organisation djihadiste Etat islamique (EI), a été retrouvé près du corps de l'assaillant qui a tué un policier jeudi soir sur les Champs-Elysées à Paris, a-t-on appris vendredi de source proche de l'enquête.

Problème, si le surnom de l'homme est "le Belge", selon des sources proches de l'enquête, l'homme abattu est un Français de 39 ans, déjà sous le coup d'une enquête antiterroriste. Mais il avait été relâché, faute de preuves suffisantes. Selon des informations de la presse nationale, citant François Molins, le procureur de la République de Paris "l'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée" et une enquête en flagrance a été ouverte pour assassinat et tentatives d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste.

Les autorités belges ont annoncé qu'un individu qui pourrait être lié à la fusillade sur les Champs-Elysées s'est rendu à la police. Un policier est mort et deux autres ont été blessés.

L'agresseur a été "abattu en riposte", a expliqué le ministère. En liberté conditionnelle à partir de juillet 2013, il était retourné en prison en octobre en raison d'un vol aggravé qui lui a valu une nouvelle condamnation par le tribunal de Meaux en 2014 à quatre ans de prison, dont deux ans de sursis avec mise à l'épreuve. Récemment, il a été arrêté le 23 février dernier pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers. L'enquête en flagrance a été confiée à la Section antiterroriste (SAT) de la Brigade criminelle et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Des dizaines de substances retrouvées sur des cheveux d'enfants — Perturbateurs endocriniens
Ils peuvent alors être la cause d'infertilité, mais aussi de maladies métaboliques comme le diabète et les cancers. Le fameux bisphénol A, perturbateur endocrinien avéré, n'a été retrouvé que dans 20 % des échantillons analysés.


L'auteur de l'attentat serait né en 1977, originaire de Livry-Gargan en Seine-Saint-Denis et connu des services de police mais non fiché S, comme l'indique Libération.

"Le Royaume-Uni condamne fermement l'effroyable attaque terroriste à Paris", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May, ajoutant avoir transmis ses condoléances au président François Hollande.

Armé d'un revolver, il avait grièvement blessé les deux frères qui tentaient de le rattraper. Au vu du contexte, "il n'y a pas lieu de poursuivre ce soir et demain une campagne électorale", expliquait le candidat Les Républicains seulement trois jours avant le 1er tour de l'élection présidentielle.

Selon un porte-parole du parquet fédéral belge, interrogé vendredi par l'AFP, "tout ce qu'on peut dire, c'est qu'à l'heure actuelle, à 9h15 ce matin, il n'y a pas de lien entre cet événement [la fusillade à Paris] et la Belgique", même si "l'enquête se poursuit activement en étroite collaboration avec les enquêteurs français".

Recommande: