Campagne inéquitable, selon les observateurs internationaux — Turquie

21 Avril, 2017, 20:00 | Auteur: Aubrey Nash
  • Les partisans du

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a tancé lundi les observateurs étrangers qui ont mis en doute l'équité du référendum sur ses pouvoirs, en célébrant sa victoire étriquée avec des milliers de partisans dans son palais à Ankara.

L'Union européenne avait plus tôt appelé la Turquie à "ouvrir une enquête transparente" à la suite d'un rapport d'une mission commune d'observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et du Conseil de l'Europe estimant que le référendum de dimanche remporté de peu par M. Erdogan s'était déroulé dans des conditions inéquitables et ne répondait pas aux critères démocratiques.

Abidjan, 18 avr (AIP)-Le président américain, Donald Trump, a félicité le président turc, Recep Tayyp Erdogan pour sa victoire au référendum.

"Ils préparent un rapport à leur goût".

Les trois partis se sont déclarés opposés à cette décision, estimant que les enveloppes de vote dépourvues de sceau officiel devaient être considérées comme invalides. "Déjà, restez à votre place!".

L'évacuation de 3.000 Syriens bloquée en route — Syrie
La population de Foua et Kafraya transitent par Alep, avant de se répartir dans les provinces de Damas et de Lattaquié (ouest). La destination finale des habitants de localités rebelles est la province d'Idleb, contrôlée par insurgés et jihadistes.


Après les résultats partiels du référendum historique sur les pouvoirs du Président en Turquie, le Parti républicain du peuple (CHP), principale formation d'opposition, a exprimé son souhait de tenir un nouveau décompte de 60 % des bulletins exprimés.

"La commission a ignoré le fait que des représentants de tous les partis présents au Parlement font actuellement partie du Haut-Conseil électoral", affirme le ministère, selon lequel les conclusions préliminaires de l'OSCE et de l'APCE contiennent des "informations incomplètes" et "trompeuses".

"Ils nous font attendre à la porte de l'Union européenne (UE) depuis 54 ans, n'est-ce pas?" A vrai dire, ce n'est pas très important pour nous.

Les relations entre Ankara et l'UE se sont fortement tendues ces derniers mois, le président turc accusant certains dirigeants européens d'avoir recours à des "pratiques nazies" après l'annulation de meetings pro-Erdogan, notamment en Allemagne et aux Pays-Bas.

Mais à Istanbul, au moins 2.000 personnes sont descendues dans les rues lundi soir pour contester le résultat du référendum, scandant "côte-à-côte contre le fascisme".

Recommande: