Attentat des Champs-Elysées: des propos de Poutou sur les policiers choquent

21 Avril, 2017, 20:06 | Auteur: Sandy Vega
  • Venu en chemise Poutou

Et le successeur d'Olivier Besancenot de souligner que "10 à 15 jeunes sont tués sous les coups de la police chaque année". Sans surprise, les internautes ont vivement critiqué le syndicaliste d'extrême-gauche, connu pour son hostilité envers la police. Mais Philippe Poutou va beaucoup plus loin: Si les policiers n'étaient pas armés, peut-être qu'ils n'auraient pas été visés, a-t-il lancé. En vue du scrutin de 2017, il est crédité de 2% des intentions de vote, selon notre dernier sondage Kantar Sofres-Onepoint pour RTL, Le Figaro et LCI.

Séquence difficile pour Philippe Poutou. Le dimanche 23 avril, les Français sont invités à se rendre aux urnes pour élire le prochain président de la République. Sur les réseaux sociaux, son intervention a immédiatement provoqué un tollé. Ces deux tweets ont mis le feu au poudre sur la plateforme de microblogging et ont généré plus de 800 réponses négatives.

" On veut désarmer les policiers car ils agressent les manifs, les jeunes et les #quartierspopulaires".

Quake Champions - Galena, nouvelle héroïne de Quake Champions
Galena a grandi dans l'Oniris et connaît parfaitement ce monde brutal et sanglant dans lequel les autres Champions évoluent. Aujourd'hui, elle est devenue une puissante guerrière, et aucune âme de l'arène n'échappera à son courroux.


Lors du débat réunissant les onze candidats à la présidentielle, le 4 avril, Philippe Poutou s'en était pris à Marine Le Pen et François Fillon, les qualifiant de "politiciens corrompus".

La police au contact de la population n'a pas besoin d'être armée! "Il ne faut pas tout confondre, il y a eu un attentat hier, mais nous sur la question du terrorisme, on voudrait aussi que l'on discute des interventions militaires Françaises catastrophiques", a-t-il insisté. Concernant "la lutte contre le terrorisme, nous, on a une idée", ajoute Philippe Poutou, "c'est arrêter de vendre des armes au Qatar et à l'Arabie saoudite". Poutou s'est contenté de retweeter la publication de Salingue. Mais pas seulement. Au moment de quitter le studio d'enregistrement de "15 minutes pour convaincre", le candidat du NPA s'est fait insulter par plusieurs policiers venus manifester leur colère après ses propos polémiques: "On a besoin de nos armes, enculé, ordure!".

Recommande: