"Quatre têtes pour un casse-tête", résume la presse — Présidentielle

20 Avril, 2017, 14:05 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Marine Le Pen en meeting à Monswiller le 5 avril 2017

Avec l'aide de ses six avatars, Mélenchon désire résumer les grands points de son programme et "dira quelques mots sur la manière dont il entend gouverner le pays", précise son directeur de campagne, Manuel Bompard. Mélenchon (La France insoumise) gagne lui aussi un point.

Mais le consensus s'est fait assez facilement sur les noms d'Emmanuel Macron et Benoit Hamon: "d'abord, Benoît Hamon a été élu à la primaire socialiste et Emmanuel Macron est crédité d'importantes intentions de voix au premier tour, donc cela nous a paru légitime".

Le sondage a été réalisé les 14 et 15 avril par Internet et par téléphone. Meeting parisien mercredi également pour Nicolas Dupont-Aignan, au Cirque d'Hiver.

Décidé à troubler la bataille pour le second tour, Jean-Luc Melenchon qui s'est hissé au coude-à-coude avec lui dans les derniers sondages, lui a promis "une veste électorale cousue main", en référence à une affaire de costumes de luxe offerts par un avocat à la réputation sulfureuse. Il se stabilise à 18% des intentions des votes...malgré sa 4e place. "J'en suis convaincue", ajoute-t-elle en indiquant qu'un second tour face à Emmanuel Macron aurait sa préférence. Objectif pour lui, poursuivre sur sa dynamique des précédentes semaines.

Jean-Luc Mélenchon veut donc nommer "des ministres qui assument les fonctions essentielles, régaliennes de l'Etat".

Une critique visant apparemment la quasi-totalité des principaux candidats, à commencer par celui de la droite François Fillon, mis en examen pour des emplois présumés fictifs dans sa famille, et Jean-Luc Mélenchon, qui avait arboré un rameau d'olivier lors d'un rassemblement à Marseille devant des dizaines de milliers de personnes le 9 avril.

"Pour M. Macron, " le vrai sujet en France c'est d'avoir des procédures qui permettent de réduire l'immigration illégale " et de réduire le nombre de personnes " en attente de titres de séjour qui s'installent dans une vie normale et quand ils n'obtiennent pas ce titre de séjour ne sont pas expulsées ou plus expulsables ". L'occasion de lâcher ses coups sur ses principaux adversaires, à commencer par le candidat de la droite. Après avoir rempli Bercy lundi, le candidat d'En Marche! donne un de ses derniers meetings de campagne mercredi à Saint-Herblain, près de Nantes, en présence notamment de Jean-Yves Le Drian et Daniel Cohn-Bendit.

Benoît Hamon perd encore un point et descend à 8%.

Recommande: