Mélenchon se rapproche de Le Pen et Macron (sondage) — Présidentielle

20 Avril, 2017, 14:37 | Auteur: Lynn Cook
  • MÉLENCHON PERSONNALITÉ POLITIQUE PRÉFÉRÉE DES FRANÇAIS

Jean-Luc Mélenchon distance nettement le candidat du PS Benoît Hamon dans les sondages d'intentions de vote, à onze jours du premier tour de l'élection présidentielle.

Les deux coureurs de tête peinent donc à trouver leur second souffle et comptent sur la dernière semaine de campagne, avec ses meetings géants, pour garder ou consolider leur avance.

En perte de vitesse, Marine Le Pen, elle, ne cesse de voir son capital s'éroder avec, depuis mi-février, une chute de 5,5 points, signe d'une absence de dynamique et de l'incapacité à élargir son socle. Il est talonné par François Fillon (Les Républicains) et Marine Le Pen (Front national) qui recueillent respectivement 27 % et 16 % des intentions de vote des dirigeants. Si l'ancien ministre de l'économie affronte François Fillon au second tour, la victoire serait toujours du côté de Macron (58% contre 42%), une victoire qui se confirme également face à Mélenchon (54% pour le candidat d'En Marche, 46% pour le candidat de l'extrême gauche). Cette incertitude, communément appelée "marge d'erreur", varie en fonction de la taille de l'échantillon et du pourcentage observé. Plus inquiétant pour la candidate du FN, elle a perdu quatre points dans ce sondage depuis la mi-mars. François Fillon est juste derrière à 19%. Au bénéfice de Jean Luc Mélenchon et de François Fillon.

Patrick Buisson appuie sur la religion, n'hésitant pas à considérer Jean-Luc Mélenchon comme plus catholique que Fillon. Son score, selon les instituts, oscille entre 24 et 27% des voix.

À un peu plus d'une semaine du premier tour d'une présidentielle française où l'on peut s'attendre à tout, voici que le trublion de gauche Jean-Luc Mélenchon trouve le moyen de venir déranger l'ordre politique établi avec une efficacité dont le monopole appartenait jusqu'à maintenant à Marine Le Pen. Ce niveau d'indécision n'a pas diminué depuis la précédente enquête d'Ipsos, réalisée une semaine plus tôt.

Le candidat du Parti socialiste, Benoît Hamon, gagne un point, à 9%. Dans une interview au Point, il laisse deviner sa préférence pour Emmanuel Macron. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 3 % (-0,5), le trotskiste Philippe Poutou de 1,5 %, Nathalie Arthaud, Jean Lassalle et François Asselineau de 1 %.

A Nantes, le leader de la France Insoumise, créditée d'une percée spectaculaire dans les enquêtes d'opinion, ne sera pas présent physiquement.

Jacques Cheminade reste au-dessous des écrans radar des sondeurs.

Recommande: