Le SC Bastia ferme la tribune Est d'Armand-Cesari jusqu'à nouvel ordre

20 Avril, 2017, 13:53 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Bastia prend des mesures fortes après les incidents survenus contre l'OL

Des supporters bastiais envahissent la pelouse du stade Armand-Cesari, le 16 avril 2017.

Par ailleurs, le Sporting a annoncé qu'il refusait " d'être pris en otage par une minorité de personnes".

Elles interviennent aussi à deux jours de l'ouverture du dossier des débordements de dimanche par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) jeudi.

Les mots étaient forts, mais à la mesure de la sidération provoquée par les scènes "jamais vues dans l'histoire de la L1" de supporters agressant des joueurs. Agostini entend de son côté porter plainte pour "dénonciation calomnieuse". Bastia assure que "toutes les personnes ayant participé aux incidents" seront identifiées et interdites de stade.

Les mesures décidées par le SC Bastia suffiront-elles pour s'attirer la clémence de la commission de discipline, qui ouvrira son instruction jeudi et pourrait décider de mesures à titre conservatoire?

Par ailleurs, le club corse annonce avoir porté plainte contre X et s'être porté partie civile dans cette affaire, ce qui marque un tournant: auparavant, les débordements donnaient souvent lieu à des communiqués et des condamnations peu suivies d'effet, voire de déclarations victimisant le club et les supporters insulaires. Résultat: huis clos partiel du stade à titre conservatoire, et surtout match à rejouer et retrait de deux points. Pour rappel, Bastia est dernier du championnat, avec trois points de retard sur Nancy, premier non relégable.

Le club corse a dévoilé, via un communiqué, les premières mesures qu'elle met en oeuvre après le triste spectacle survenu dimanche face à Lyon.

Recommande: