Engie restructure ses fonctions support: plus de 600 salariés seraient impactés

20 Avril, 2017, 14:17 | Auteur: Aubrey Nash
  • Engie va supprimer 504 postes en 3 ans dans ses sièges européens | Crédits

Engie prévoit une bi-localisation du siège à Paris et Bruxelles et fermera son siège de Londres.

Engie a annoncé mercredi la suppression de plusieurs centaines de postes dans le cadre de la réorganisation de ses fonctions support, avec au total 618 salariés concernés en France, Belgique et Royaume-Uni, a-t-on appris de sources syndicales.

L'énergéticien Engie (66,6 mrds€ de chiffre d'affaires en 2016) annonce un plan de décentralisation de son organisation qui touche principalement son siège répartit sur trois sites. Il présentera cette restructuration ce jeudi aux instances locales, avec en France la réunion d'un comité central d'entreprise.

Le groupe indique avoir, depuis plusieurs mois, associé les salariés et les représentants du personnel à ce projet et a construit un dispositif d'accompagnement individuel comprenant: un plan de départ à la retraite conforme à l'accord d'entreprise signé à l'unanimité par les organisations syndicales; un programme favorisant la mobilité interne et la formation pour les salariés du siège et un plan de départs volontaires. "Les départs se feront sans aucun licenciement, sur la base du volontariat", précise une porte-parole du groupe.

Stroll, percuté par Sainz : "C'est ridicule"
Il s'agissait du troisième abandon en autant de courses pour Stroll, après ceux survenus en Australie et en Chine. Si un pilote écope 12 points d'inaptitude en 12 mois, alors qu'il purgera une course de suspension.


Le fournisseur français d'électricité et de gaz travaillait depuis cet automne sur la restructuration de ses fonctions support (RH, juridique, marketing, finances...). Les suppressions de postes annoncées représentent 30% de l'effectif dédié en France, 50% en Belgique et 100% au Royaume-Uni, selon une source syndicale.

En décentralisant son organisation, Engie cherche à "gagner en agilité et en proximité avec ses clients".

Pleinement engagé dans la révolution énergétique, ENGIE met en œuvre une nouvelle étape de sa transformation.

Même si cette réduction d'effectifs était attendue, le syndicat français CFE-CGC s'est dit surpris par son "ampleur".

Recommande: