Tunisie : le FMI débloque enfin la deuxième tranche du MEDC

19 Avril, 2017, 05:46 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le FMI en passe de verser 319 millions de dollars à la Tunisie

Dans un communiqué rendu public ce lundi, le FMI a indiqué que la mission, qui s'est rendue dernièrement en Tunisie, s'était entendue avec les autorités tunisiennes sur les modalités de la poursuite du programme de réformes décidé en mai dernier et portant sur un prêt global de 2,9 milliards de dollars.

Le Fonds monétaire international (FMI) se prépare à lui débloquer la somme de 319 millions de dollars, des fonds qui constituent une nouvelle tranche de prêt au bénéfice de Tunis. "L'achèvement de la revue mettrait à disposition 227,3 millions de DTS (environ 308 millions de dollars), ce qui porterait le total des décaissements au titre du MEDC à environ 627,5 millions de dollars". Les déficits budgétaire et extérieur ont atteint des niveaux sans précédent, la masse salariale en pourcentage du PIB est désormais l'une des plus élevées au monde et la dette publique a continué de s'accroître pour atteindre 63 % du PIB à la fin 2016.

"La situation économique difficile en Tunisie, exige des mesures rapides et fermes pour maintenir la stabilité économique et encourager la création d'emplois", indique la mission. L'accord avait été donné suite à un accord conclu concernant les priorités du gouvernement pour les réformes à entreprendre.

Au plan de la sécurité sociale, la mission recommande d'en couvrir rapidement les déficits de liquidité immédiat, et conseille de "mieux cibler le dispositif de protection sociale" et d'augmenter les dépenses sociales afin de mieux "protéger les populations les plus vulnérables et de préserver leur pouvoir d'achat en cette conjoncture difficile".

"Le gouvernement a réalisé des progrès encourageants dans la mise en œuvre des réformes qui avaient été retardées, pour ainsi s'attaquer aux barrières structurelles qui pèsent sur l'économie tunisienne. Parmi les importants volets de ce programme, il convient de mentionner les nouveaux textes de loi sur l'investissement et la concurrence, les travaux d'établissement d'une nouvelle instance constitutionnelle chargée de la lutte contre la corruption et les mesures de réforme des banques et des entreprises publiques", a souligné la mission du FMI.

L'institution multilatérale appelle également à une réforme des retraites qui permettra "d'assurer la viabilité du système de retraites pour les générations futures".

La tendance déficitaire de la balance commerciale tunisienne ne cesse de s'aggraver.

Recommande: