Theresa May appelle à des élections anticipées en Grande-Bretagne

19 Avril, 2017, 00:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Theresa May devant 10 Downing Street d'où elle a fait son annonce

"Je suppose que les gens imaginent que Theresa May pourrait y gagner une majorité plus solide, ce qui offrirait davantage de stabilité sur la période immédiatement après la sortie de l'UE". La Première ministre indépendantiste écossaise Nicola Sturgeon s'est pour sa part réjouie de l'initiative, expliquant que les élections anticipées étaient "une chance pour l'Ecosse de renforcer son mandat démocratique pour organiser un référendum".

"Chaque voix en faveur des Conservateurs rendra la tâche plus difficile aux dirigeants de l'opposition qui veulent m'empêcher d'accomplir mon travail", a-t-elle ajouté.

"Ils se trompent, a-t-elle assuré".

Le problème, c'est qu'au Parlement britannique, beaucoup sont contre le Brexit et tout ce que cela implique. "Tenir ces élections est l'unique moyen d'assurer la stabilité pour les années à venir", a souligné la cheffe du gouvernement conservateur dans une déclaration solennelle devant sa résidence officielle du 10, Downing Street. Mais le vote ne devrait pas poser problème, Jeremy Corbyn, le chef de l'opposition travailliste, ayant déjà exprimé une position favorable.

L'annonce soudaine de Theresa May a eu des effets immédiats sur le cours de la livre sterling.

Où s'arrêtera Steve Mounié ?
Un succès qui permet à Montellier de respirer au beau milieu d'une saison galère. Le joueur du MHSC sait que le fait de jouer est essentiel pour s'imposer en sélection.


La décision de Theresa May d'appeler ave "réticence" à la tenue de législatives anticipées marque son premier virage majeur en tant que Premier ministre.

À ce jour, le parti conservateur ne dispose que d'une courte majorité de 17 députés au parlement de Westminster et le gouvernement n'est pas à l'abri d'une rébellion dans son propre camp, susceptible de freiner son action.

Certaines enquêtes d'opinion donnent jusqu'à vingt points d'avance aux Tories, une marge inhabituelle pour un parti au pouvoir deux ans après la dernière élection.

Pour autant, la perspective d'élections anticipées n'inquiète pas le leader travailliste Jeremy Corbyn qui a accueilli "favorablement la décision de la Première ministre". Les négociations pour déterminer les conditions de sortie du Royaume-Uni de l'Europe devraient commencer fin mai/début juin, pour un divorce effectif prévu fin mars 2019.

Prenant tout le monde par surprise, la Première ministre britannique Theresa May a appelé mardi à la tenue d'élections législatives anticipées le 8 juin afin de renforcer sa majorité en vue des négociations du Brexit. On estime à Bruxelles que le calendrier des négociations sur le Brexit ne sera en rien affecté par ces élections.

Recommande: